Pétrolia Anticosti devra patienter

Pétrolia et son partenaire Hydrocarbures Anticosti veulent poursuivre... (Fournie par Pétrolia)

Agrandir

Pétrolia et son partenaire Hydrocarbures Anticosti veulent poursuivre le déboisement de deux hectares, niveler le sol et construire deux bassins de rétention d'eau de pluie.

Fournie par Pétrolia

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Pétrolia Anticosti devra attendre la réponse du ministère de l'Environnement sur sa demande de modification de site avant de faire les travaux préparatoires au forage.

Dans une décision rendue jeudi, le juge Bernard Godbout de la Cour supérieure refuse d'accorder l'injonction réclamée par Pétrolia Anticosti.

L'entreprise réclamait l'aide des tribunaux afin de pouvoir continuer le déboisement et construire des bassins de rétention sur son site Jupiter. Les chantiers sont bloqués, dit-elle, depuis que Pétrolia Anticosti a demandé le 4 août au ministère de l'Environnement de déplacer son site de forage Jupiter de 1,5 kilomètre. 

Pétrolia Anticosti a obtenu en juin un certificat d'autorisation pour faire trois forages dans le sous-sol de l'île d'Anticosti, à la recherche de gaz naturel et de pétrole. Les trois sites portent les noms Jupiter, Canard et La Loutre. L'entreprise prévoit procéder au forage sur le site Jupiter au printemps prochain, d'où l'urgence, dit-elle, de préparer le terrain.

Nouvelle analyse

Le ministère de l'Environnement rétorque que puisque l'entreprise a changé son lieu de forage Jupiter, il doit faire une nouvelle analyse des impacts sur le terrain. 

Le juge Bernard Godbout est d'accord avec lui. «Le site où l'on s'apprête à effectuer ces travaux préparatoires, soit le site Jupiter relocalisé, est donc tout aussi important que l'activité elle-même et il ne peut, en conséquence, être dissocié de l'article 22 de la Loi sur la qualité de l'environnement», écrit le juge.

L'article 22 rend obligatoire la délivrance d'un certificat d'autorisation pour des travaux de construction du type de ceux que Pétrolia veut faire.

Le fait que Pétrolia Anticosti et son partenaire Hydrocarbures Anticosti aient obtenu un permis de déboisement du ministère des Forêts ne les soustrait pas à l'obligation d'avoir un certificat d'autorisation pour le nouveau site Jupiter, indique le juge.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer