Agressions sexuelles à l'UL: l'accusé en prison pour au moins une semaine

Thierno-Oury Barry... (Facebook)

Agrandir

Thierno-Oury Barry

Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'étudiant Thierno-Oury Barry, accusé d'une série d'introductions par effraction et d'agressions sexuelles dans les résidences de l'Université Laval, attendra encore une semaine avant de savoir s'il pourra ou non reprendre sa liberté durant les procédures.

Arrêté le 22 octobre, Thierno-Oury Barry, 19 ans, étudiant à l'Université Laval jusqu'à sa récente exclusion, fait face à 12 chefs d'accusation d'introduction par effraction ou de tentative d'introduction par effraction. Dans quatre cas, il aurait commis une agression sexuelle et dans six autres cas, il aurait eu l'intention de commettre une agression sexuelle, selon le libellé de l'acte d'accusation. Les crimes allégués auraient été commis le 15 octobre au petit matin au pavillon Alphonse-Marie-Parent de l'Université Laval.

La défense a réclamé une ordonnance de non-publication sur toute la preuve policière ainsi que sur toutes les observations faites lors de l'audience.

Le Code criminel prévoit que le juge qui entend l'enquête sous cautionnement doit accorder cette ordonnance lorsque la défense la demande.

L'enquête sur le cautionnement a duré presque toute la journée. La juge Chantale Pelletier rendra sa décision vendredi prochain.

Un autre étudiant a été arrêté le même jour que Thierno-Oury Barry. Il a été libéré après avoir signé une promesse et pourrait être accusé relativement aux introductions par effraction.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer