Arrestations à l'UL: la ministre David soulagée

La ministre Hélène David s'était présentée sur le... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

La ministre Hélène David s'était présentée sur le campus de l'Université Laval, mardi dernier, aux côtés du recteur Denis Brière.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La ministre de l'Enseignement supérieur, Hélène David, s'est permis un soupir de soulagement en apprenant l'arrestation de deux suspects à l'Université Laval, surtout après une semaine éprouvante pour la société québécoise en matière de violence sexuelle.

Avec les agressions sexuelles alléguées à l'Université Laval et l'éclatement de l'affaire Gerry Sklavounos - Alice Paquet, sans compter les comportements dégradants rapportés à l'Université d'Ottawa qui ont eu des échos au Québec, Mme David a concédé que la dernière semaine avait été pénible.

«L'opinion publique n'aura jamais été autant sensibilisée que cette semaine [à la violence sexuelle]», a affirmé la ministre en entrevue au Soleil, samedi. Elle a dit avoir été personnellement touchée par les différentes dénonciations formulées par des jeunes femmes. «Je suis très, très sensible [à ces questions]», a-t-elle confié.

Concernant les arrestations de deux étudiants de l'Université Laval relativement à la vague d'intrusions et d'agressions sexuelles dans les résidences du campus dans la nuit du 15 octobre, la titulaire de l'Enseignement supérieur a d'abord eu une pensée pour les victimes. «Le mot qui me vient en tête est soulagement. Soulagement pour tout le monde, mais particulièrement pour les victimes et l'ensemble des étudiants dans les résidences de l'Université Laval», a-t-elle exprimé.

Mme David a salué le travail du Service de police de la Ville de Québec, qui a, selon elle, agi avec célérité malgré une enquête complexe incluant 15 témoignages de présumées victimes et quantité d'éléments à analyser. «La police a fait son travail de façon extrêmement sérieuse et professionnelle», a-t-elle louangé.

L'Université sur la bonne voie

La ministre a aussi accueilli positivement les récentes décisions prises par l'Université Laval, notamment celles d'expulser sur-le-champ les deux étudiants arrêtés et de maintenir les mesures de sécurité renforcées. «C'est une très sage décision de ne pas laisser un potentiel accusé dans la même résidence [que les victimes].»

L'Université Laval a été fortement critiquée pour sa gestion de crise cette semaine, et sa direction a dit samedi qu'elle allait revoir ses protocoles. Mme David croit que l'institution menée par le recteur Denis Brière est sur la bonne voie en annonçant un audit sur le sujet et en menant une consultation sur la sécurité dans ses résidences avec les étudiants.

Bien qu'elle juge que «beaucoup a été fait», la ministre croit que le Québec entre «dans une nouvelle phase» de sa lutte contre la violence sexuelle après la dernière semaine. Selon elle, la population a pu constater que personne n'est à l'abri, «quel que soit son rôle dans la société». Les libéraux eux-mêmes ont été ébranlés par des allégations de viol ciblant le député Gerry Sklavounos, qui siège comme indépendant depuis jeudi.

Sur cette question, le député de Vanier-Les Rivières et whip adjoint du gouvernement, Patrick Huot, a affirmé que la décision de garder son siège malgré la crise actuelle n'appartenait qu'à M. Sklavounos. «Il a été exclu du caucus du Parti libéral. Pour le reste, ça lui appartient en son âme et conscience à savoir ce qu'il peut faire. Il n'est plus au Parti libéral, on n'a plus notre mot à dire.»

Maintenir le débat actif

La priorité de la ministre, mis à part les travaux politiques déjà lancés, est désormais de maintenir le débat actif. «C'est d'une grande complexité, mais au moins ça revient dans le débat et dans le discours public. Il faut absolument en parler. C'est un débat qu'il faut garder vivant», a-t-elle dit.

M. Huot, lui-même père d'une adolescente de 16 ans, a quant à lui qualifié la crise vécue actuellement au Québec de «préoccupante».

Hélène David prépare actuellement une politique-cadre qui servira à l'ensemble des établissements postsecondaires. L'idée est d'enrayer la violence sexuelle sur les campus et de s'attaquer à la culture du viol. La consommation d'alcool, les initiations et la prévention seront au coeur de la réflexion. D'autres ministères ajouteront des pans pour prévenir la violence sexuelle. «Je ne suis pas seule là-dedans», a conclu Mme David. Avec Camille B. Vincent

Pas trop tôt pour de l'empathie, dit Labeaume

Il n'était pas trop tôt pour que l'Université Laval démontre un peu plus d'empathie envers les présumées victimes d'agression sexuelle dans des résidences du pavillon Alphonse-Marie-Parent, a lancé samedi le maire Régis Labeaume, en marge de l'inauguration d'un nouvel aménagement sportif à l'école secondaire Vanier. Il commentait ainsi la sortie effectuée plus tôt samedi par le recteur Denis Brière et le vice-recteur principal Éric Bauce.

M. Labeaume a refusé de qualifier la gestion de crise de l'Université Laval au cours des derniers jours, précisant s'être déjà exprimé sur la question cette semaine. Mardi, il avait critiqué la lenteur de Denis Brière à sortir de son mutisme, trois jours après les révélations.

Le maire s'est par ailleurs dit soulagé des deux arrestations réalisées par le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ). «Plus vite la personne est désignée, moins ça fait de dommages, parce qu'actuellement, on est dans les rumeurs, et les rumeurs, quoi qu'on dise, il en reste toujours quelque chose, même si elles sont fausses.»

M. Labeaume a par le fait même réitéré sa confiance à l'endroit du SPVQ pour «bien faire les choses», refusant de commenter l'utilisation du terme «de couleur» par le commandant aux enquêtes criminelles du SPVQ, Sylvain Gagné, pour désigner les suspects qui étaient recherchés vendredi. Camille B. Vincent

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer