Exclusif

Les légistes de l'État pressés de mettre les bouchées doubles

Avec la grève générale illimitée des avocats et... (Photothèque Le Soleil,  Erick Labbé)

Agrandir

Avec la grève générale illimitée des avocats et des notaires de l'État québécois qui pointe à l'horizon, c'est au pas de course que les légistes de la fonction publique doivent travailler, selon leur syndicat.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Devant la grève générale qui se pointe à l'horizon dès le 24 octobre, le gouvernement du Québec fait pression sur les légistes de la fonction publique et les invite à mettre les bouchées doubles, voire à travailler au-delà des heures régulières. L'employeur dément qu'une telle directive ait été donnée.

Selon les échos qu'a obtenus Me Jean Denis auprès de ses membres sur le terrain, le gouvernement est en situation de «panique». «Ce qu'on a su et ce qu'on sait généralement, c'est que le gouvernement met de la pression sur les légistes pour qu'ils mettent la pédale au fond et, si nécessaire, de faire des heures supplémentaires», a expliqué le président du syndicat Les avocats et notaires de l'État québécois (LANEQ), vendredi, lors d'un entretien avec Le Soleil.  

L'objectif du gouvernement serait de compléter le travail amorcé à la présente session parlementaire. Le dépôt des projets de loi en vue de la session d'hiver doit se faire au plus tard le 4 novembre. Avec la grève générale illimitée qui s'en vient, c'est tout le volet législatif et réglementaire de l'action gouvernementale qui est à l'enjeu.

Les membres de LANEQ se sont prononcés à 84% en faveur d'un débrayage, mardi. La quasi-totalité des 1100 membres seront en moyen de pression, à l'exception des employés de l'Autorité des marchés financiers, de la Régie de l'énergie et d'Investissements Québec, soit un peu moins d'une centaine. Tous les autres cesseront de travailler.  

En attendant, c'est au pas de course que tous doivent travailler. «Ils [le gouvernement] sont prêts à faire ça et ils l'ont déjà fait dans le passé. La pression est sur nos légistes. C'est anticipé. On est sûr qu'ils vont essayer de mettre les bouchées doubles», a poursuivi Me Denis, qui dit cependant ne pas pouvoir intervenir. «On ne peut pas rien faire là-dessus. C'est le droit de gérance de l'employeur. [...] C'est sûr qu'eux, ils font ce qu'ils ont à faire.»

Débrayer «à regret»

Les membres de LANEQ sont sans convention collective depuis mars 2015. Ironiquement, ils feront la grève pour troquer ce droit de grève contre un autre mode de négociation des conditions de travail. Ils disent même faire la grève «à regret», conscients des répercussions que cela occasionne, autant sur le gouvernement que sur eux-mêmes. 

LANEQ prétend que son droit de grève est caduc puisque le gouvernement a imposé des lois spéciales dans le passé pour forcer les légistes à rentrer au boulot, jugeant presque la totalité de leurs services comme essentiels. Ces lois spéciales peuvent être écrites par les légistes du ministère du Conseil exécutif ou du Conseil du trésor, qui ne sont pas syndiqués. Me Denis s'amuse du fait que ces employés de l'État profitent des mêmes conditions de travail que celles négociées par LANEQ.

Afin de s'éviter ce qui se produit actuellement, le syndicat souhaite plutôt instaurer la mise en place d'un mode d'arbitrage liant qui serait appuyé d'un comité de rémunération en cas d'impasse avec l'employeur, comme c'est le cas d'autres provinces.

Le ministère de la Justice assure de son côté qu'aucune directive n'a été donnée pour mettre une pression supplémentaire sur les légistes. Son porte-parole, Paul-Jean Charest, a même assuré que les légistes travaillaient de façon «très professionnelle» malgré le conflit de travail. Le Conseil du trésor, qui négocie avec le LANEQ, a aussi déclaré au Soleil qu'il n'y avait pas d'action particulière prise à l'endroit des légistes.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer