Route 138: la mort d'un enfant de 5 ans ravive les inquiétudes

Les bandes rugueuses qui seront installées sur sept... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Les bandes rugueuses qui seront installées sur sept kilomètres de la route 138 ressembleront à celle que l'on voit sur cette photo, prise sur l'autoroute Jean-Lesage, près de Saint-Michel-de-Bellechasse, mais elles seront placées sur la ligne centrale de la route.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un enfant de cinq ans a perdu la vie après une collision frontale survenue entre une camionnette et un camion-citerne dimanche soir sur la route 138, près de Petite-Rivière-Saint-François. Selon la Sûreté du Québec (SQ), la fatigue au volant ou un malaise subi par la conductrice et mère de la victime pourrait être à l'origine du drame.

L'impact est survenu à 17h40 dimanche au kilomètre 436 de la route 138, soit environ trois kilomètres à l'est de l'intersection avec le chemin du Massif. Pour une raison qui reste à déterminer, la camionnette circulant vers l'est a dévié de sa trajectoire pour aller percuter de plein fouet le poids lourd qui se dirigeait en sens inverse.

Les trois occupants de la camionnette, la conductrice et ses deux enfants, originaires de Baie-Saint-Paul, ont rapidement été transportés dans un centre hospitalier, où le décès du jeune de cinq ans a été constaté. Son identité n'a pas été dévoilée.

On a également craint pour la vie de l'autre enfant, âgé de trois ans. En fin de soirée lundi, il se trouvait dans un état grave mais stable, a fait savoir la SQ. Leur mère a quant à elle subi un violent choc nerveux. Le chauffeur du camion-citerne n'aurait pas été blessé.

Un enquêteur spécialisé en scène de collision de la SQ a été demandé sur les lieux de l'accident pour vérifier l'hypothèse de la fatigue au volant ou du malaise. Rien n'a encore été officiellement confirmé mais ces thèses sont privilégiées par les autorités. Une inspection mécanique de la camionnette sera effectuée afin de s'assurer que la collision n'a pas été causée par un problème mécanique.

Sécurité à améliorer 

La sécurité sur la route 138 est un sujet qui revient régulièrement à l'agenda des maires dont le territoire est traversé par cette artère névralgique, entre Beaupré et Baie-Saint-Paul.

Le maire de Saint-Tite-des-Caps, Magella Pichette, après un accident ayant fait trois morts en juillet dernier, était monté au front afin d'obtenir plus de soutien du ministère des Transports du Québec (MTQ) et ainsi améliorer le bilan routier. L'accident s'est produit à 14 kilomètres de celui de dimanche. 

Tout comme la récente collision mortelle à Petite-Rivière-Saint-François, le face-à-face survenu alors avait été causé par un véhicule qui a traversé sans raison apparente la ligne médiane pour aller en percuter un autre en sens inverse.

Magella Pichette a obtenu gain de cause. Il a confirmé au Soleil, lundi, que le MTQ prévoyait ajouter des bandes rugueuses sur la ligne médiane (la ligne jaune) sur sept kilomètres de la route 138 dans sa municipalité. «Ça va être fait en 2017», a-t-il dit, confirmant que l'accident de cet été avait fait pencher la balance. 

M. Pichette, bien au fait de l'accident qui a coûté la vie d'un enfant dimanche, croit que, si l'hypothèse de la fatigue se confirme dans cet autre drame, le MTQ pourrait envisager d'aménager des rainures sur une plus grande portion de la 138. «Si c'est ça, ils vont peut-être rainurer la route d'un bout à l'autre au milieu.»

Son collègue à la MRC de Charlevoix, Gérald Maltais, maire de Petite-Rivière-Saint-François, juge qu'il s'agit d'une bonne solution, du moins en ciblant certaines zones plus dangereuses. Après l'accident de dimanche, il croit qu'une telle mesure pourrait aussi servir chez lui. «C'est une idée très intéressante», a-t-il affirmé.

Le MTQ avait déjà pris des moyens dans le passé afin d'améliorer la sécurité dans cette partie de la route 138. Un radar photo mobile y a été installé en 2014, mais ne s'y trouverait pas de façon régulière, selon les deux maires consultés par Le Soleil. Des clôtures anticervidés ont également été construites en 2014 à la hauteur de Saint-Tite-des-Caps et Petite-Rivière-Saint-François.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer