Mort suspecte à Limoilou

À l'arrivée des policiers, la victime était inconsciente,... (Collaboration spéciale Steve Jolicoeur)

Agrandir

À l'arrivée des policiers, la victime était inconsciente, grièvement blessée. Des manoeuvres de réanimation ont été entamées sans succès et l'homme a rapidement été transporté à l'hôpital.

Collaboration spéciale Steve Jolicoeur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un septuagénaire a succombé à de graves blessures dans des circonstances suspectes, peu de temps après avoir été retrouvé dans son logement de Limoilou, vendredi, par des policiers.

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a reçu un appel vers midi, vendredi, d'une connaissance de la victime l'ayant trouvée seule et «mal en point» dans son logement situé à l'angle de la 2e Rue et de la 8e Avenue, dans Limoilou.

À l'arrivée des policiers, l'homme de 72 ans était inconscient. Des manoeuvres de réanimation ont été entamées, mais sans succès. La victime a rapidement été transportée en ambulance au Centre hospitalier le plus proche, où son décès a été constaté dans l'après-midi.

Selon le porte-parole du SPVQ, Étienne Doyon, une enquête a été ouverte pour «mort suspecte». Une scène de crime a été établie durant tout l'après-midi par le SPVQ autour de l'immeuble de logements et des enquêteurs de l'unité des crimes majeurs du service de police ont été dépêchés sur les lieux.

En fin d'après-midi, vendredi, le SPVQ continuait d'interroger divers voisins et potentiels témoins. Toutes les hypothèses étaient toujours envisagées, y compris celles d'un meurtre ou d'un suicide. Aucun suspect n'était cependant recherché par les policiers.

Selon des voisins interrogés par Le Soleil, l'homme de 72 ans était reconnu comme très aimable et serviable dans le quartier. Le voisinage avait l'habitude de venir lui porter des canettes vides, qu'il amassait depuis des années.

Il aurait été aperçu, jeudi après-midi, en pleine forme derrière sa résidence.

Le septuagénaire vivait seul, mais selon ce qu'a appris Le Soleil, il aurait pris l'habitude depuis plusieurs années d'héberger ce que des voisins ont décrit comme «des jeunes dans la vingtaine de milieux très défavorisés». Deux en particulier auraient élu domicile chez lui dans les derniers mois, selon le voisinage.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer