Un ancien pasteur de Saint-Romuald coupable d'agression sexuelle

L'ancien pasteur de Saint-Romuald Dale Peck a reconnu avoir... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'ancien pasteur de Saint-Romuald Dale Peck a reconnu avoir agressé sexuellement trois jeunes filles qui fréquentaient son église.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un ancien pasteur du Centre Plein Évangile de Saint-Romuald, Dale Peck, a reconnu avoir agressé sexuellement trois jeunes filles qui fréquentaient son église.

Rosalie (prénom fictif) a connu le pasteur Peck de l'âge de 8 à 13 ans, d'abord à l'église avec sa famille, le dimanche, puis très régulièrement. C'est que le pasteur est devenu un ami et une personne de confiance pour l'enfant.

Dale Peck offrait présence et réconfort à Rosalie à un moment où, en raison de problèmes de santé mentale, ses parents étaient en retrait, a expliqué la procureure de la Couronne, Me Sonia Lapointe.

La jeune fille a rapporté aux policiers que Dale Peck lui a souvent touché les cuisses alors qu'il la reconduisait en voiture. Lorsqu'ils jouaient à Marco Polo dans la piscine, le pasteur en profitait pour lui toucher les fesses et détacher son maillot.

À une occasion, alors qu'elle était rentrée chercher une serviette dans la maison, Peck a suivi Rosalie, l'a prise dans ses bras, déposée sur le lit et l'a embrassée.

Juliette (prénom fictif), une autre fidèle, a connu le pasteur Peck alors qu'elle avait entre 11 et 15 ans. Elle se rappelle qu'à une occasion, alors que sa famille visitait le pasteur, elle s'était endormie sur le divan. Elle s'est réveillée en sentant la main de Dale Peck qui caressait ses seins sous ses vêtements.

À d'autres occasions, le pasteur lui a fait des massages au dos et aurait touché ses seins à l'occasion de gestes faussement accidentels.

La dernière victime, Sara (prénom fictif), 11 ans, a vécu un seul épisode d'attouchements alors qu'elle était à discuter avec le pasteur dans son bureau. Durant quelques secondes, le pasteur Peck a caressé ses jambes jusqu'à ses parties génitales. La jeune fille l'a repoussé et a rejoint ses parents.

Un signalement a été fait à la Direction de la protection de la jeunesse au début 2007 et la police de Lévis a ouvert une enquête, rencontrant les plaignantes à la fin janvier 2007.

Dale Peck a quitté le Canada en août 2007. Quelques mois auparavant, il avait démissionné brusquement de son poste, laissant une lettre où il reconnaissait avoir eu des contacts inconvenants avec des jeunes filles.

Il a été intercepté à Vancouver huit ans plus tard alors qu'il était revenu au pays pour participer aux retrouvailles de son collège.

L'anglophone de 57 ans, sans antécédent judiciaire, a amorcé depuis plusieurs mois une thérapie avec un sexologue, a indiqué son avocate, Me Élise Gravel. Son dossier reviendra devant la Cour en novembre pour fixer une date de représentation sur la peine.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer