Alain Perreault coupable

Alain Perreault... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Alain Perreault

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Pour une seconde fois, Alain Perreault a été reconnu coupable du meurtre prémédité de Lyne Massicotte, qu'il a étranglée le 17 juillet 2003 parce qu'elle a refusé ses avances.

Les soeurs de Lyne Massicotte, Shirley et Francine... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 1.0

Agrandir

Les soeurs de Lyne Massicotte, Shirley et Francine

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Après deux journées complètes de délibérations, le jury de sept hommes et de cinq femmes a livré son verdict à 19h10 quand la jurée numéro 3 a prononcé le verdict de culpabilité.

«Ce n'est pas mon rôle de donner mon opinion, mais si j'avais rendu le verdict, j'aurais pris la même décision que vous», a déclaré le juge Richard Grenier, condamnant du même coup Perreault à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant le 14 juin 2035.

Perreault, qui était demeuré impassible lors du verdict, a quitté le box des accusés en maugréant, escorté par des agents correctionnels. On pouvait distinguer les mots «vous êtes toutes...» parmi les paroles qu'il lançait. Son avocat, Me Stéphane Beaudoin, a quitté les lieux en coup de vent sans même prendre le temps de s'adresser aux médias.

L'avocate de la Couronne, Me Lyne Morais, avait un sourire de satisfaction sur le visage après le verdict. «Encore une fois, ça prouve que l'institution du jury fait très, très bien son travail. Je suis satisfaite pour la famille, qui n'a pas pu faire son deuil la première fois. Là, ça devrait être terminé.»

Opération Mister Big

Ce second procès, ordonné par la Cour d'appel pour se conformer aux nouvelles règles entourant les opérations Mister Big, s'est amorcé le 6 septembre. Les audiences devant jury ont duré neuf jours et une quinzaine de témoins ont été entendus.

«Le gros défi était l'admissibilité de cette preuve, dont il a été démontré que la valeur dépassait son aspect préjudiciable. Mais il y avait aussi une preuve corroborante accablante. Vous avez vu ses aveux? Le non-verbal en disait long : les épaules baissent, les trémolos dans la voix. Et qui pouvait inventer une histoire aussi sordide d'avoir tenté d'avoir des relations sexuelles avec un cadavre, sauf celui qui a commis le crime?» a commenté Me Morais.

Lyne Massicotte, 43 ans, mère monoparentale de Chambly et employée d'une banque, a connu Alain Perreault au printemps 2003 en clavardant sur Internet.

Elle a décidé de venir visiter son correspondant à Québec le premier jour de ses vacances, le 17 juillet 2003.

Elle avait soigneusement fait ses bagages. Dans le coffre de sa Pontiac Sunfire noire, en plus de son sac de vêtements, elle avait encore sa canne à pêche et ses sacs pour recueillir des semences de fleurs.

Arrivée chez Alain Perreault, rue Mont-Thabor dans Limoilou, Lyne Massicotte passe comme convenu un appel à son amie Manon Lessard. Cette dernière verra le numéro de Perreault sur son afficheur, mais n'aura plus jamais de nouvelles de son amie.

Versions différentes

Alain Perreault a toujours dit aux policiers, et encore aux jurés lors de ce dernier procès, qu'il a passé l'après-midi avec Lyne Massicotte et qu'ils ont eu des relations sexuelles consentantes. Il a répété que la dame est partie de son plein gré, vers 18h, parce qu'il n'était pas capable de conduire, trop intoxiqué selon lui par la marijuana qu'elle avait apportée.

Presque sept ans plus tard, Perreault avouera au patron d'un faux gang criminel qu'il a étranglé la petite femme de cinq pieds. Après, il l'a déshabillée et a tenté d'avoir une relation sexuelle avec le cadavre.

Perreault raconte qu'il a ensuite enroulé de corps dans une douillette, l'a déposé sur la banquette arrière de la voiture de la dame et a conduit jusqu'à Lévis. Il a déposé le corps de Lyne Massicotte sur la grève, possiblement près du chantier maritime Davie.

Le corps de Lyne Massicotte n'a jamais été retrouvé. Sa voiture a toutefois été repérée par des agents dans la rue Port-Dauphin dans le Vieux-Québec, l'endroit où Perreault avait l'habitude de se stationner.

Francine Massicotte, félicitée après le verdict prononcé contre... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 2.0

Agrandir

Francine Massicotte, félicitée après le verdict prononcé contre Alain Perreault.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

«Je n'avais jamais cru Perreault...»

Francine Massicotte, qui a assisté aux deux procès d'Alain Perreault pour le meurtre prémédité de sa soeur Lyne, a lancé plusieurs «yes!» dans le tribunal une fois le verdict rendu. Accompagnée de sa soeur Shirley, la femme a avoué que dès le premier jour, elle n'avait jamais cru Alain Perreault.

«Deux minutes après l'avoir appelé [parce que sa soeur manquait à l'appel], j'ai appelé 50 postes de police. À partir du samedi soir, je m'étais dit: "OK, on est en guerre"», a déclaré la femme qui n'a jamais douté de la culpabilité de Perreault en se souvenant des occasions où elle avait parlé au meurtrier de sa soeur. «Les dernières fois où je lui ai parlé, il était dans ses alibis...»

Elle s'est dite heureuse de savoir que Perreault passera au moins les 19 prochaines années derrière les barreaux. «Il y en a un de moins dans la société. Je suis heureuse pour tous les membres de la famille, pour les enfants de Lyne, ses amis et tout le monde qui l'aimait. Je le sens, elle est avec nous ce soir.»

La soeur de Lyne Massicotte avait aussi des commentaires acerbes à l'attention de Malvina Michèle Roy-Delwaide, cette octogénaire qui est venue témoigner pour la défense lors des deux procès. Mme Roy-Delwaide prétendait avoir vu sa soeur après son départ de l'appartement de Perreault. «Elle devrait avoir honte! Elle n'aurait pas dû se présenter ici, elle a eu l'air ridicule.»

Deuil difficile

Pour Francine Massicotte, la famille aura de la difficulté à faire son deuil malgré la fin du procès puisque le corps de la défunte, qui aurait été jeté dans le fleuve Saint-Laurent, n'a jamais été retrouvé. «Pour faire un deuil, ça prend le corps, et on n'a jamais eu le corps. Il est parti dans l'océan...»

Elle se préparait à annoncer la nouvelle de la culpabilité de Perreault à tous ses proches par téléphone et via le réseau social Facebook et le site de microblogage Twitter. «Quand Lyne est disparue, tout le monde s'est tourné vers moi et j'ai pris tout ça en charge sur mes épaules. Je ne regrette pas du tout et si c'était à recommencer, je ferais exactement la même chose», a-t-elle conclu, ajoutant qu'elle ne s'inquiétait pas de la possibilité que la défense en appelle de la décision du jury.

Les quatre erreurs du meurtrier

Alain Perreault a commis quatre erreurs après avoir étranglé Lyne Massicotte, selon l'avocate de la Couronne, Me Lyne Morais.

1 - L'endroit où il a laissé la voiture de Lyne Massicotte. «Sa première erreur aura été de stationner le véhicule de Lyne Massicotte au même endroit où lui avait l'habitude de stationner le sien, et alors que Lyne Massicotte ne connaissait pas du tout le Vieux-Québec», a commenté l'avocate.

2- Ne pas avoir détruit son disque dur, dont les enquêteurs ont pu visionner l'historique des recherches de Perreault. «Allez-vous visiter souvent les sentences pour meurtre, à moins d'avoir un cadavre à côté de vous?» s'interroge l'avocate.

3- La boue trouvée sur la voiture de Lyne Massicotte. «La voiture de Lyne Massicotte avait été lavée avant son voyage à Québec. Alain Perreault a été arrêté en 2010, mais nous avions dans nos dossiers depuis 2003 que la boue retrouvée sur les roues de sa voiture provenait des berges du Saint-Laurent à Lévis», souligne Me Morais. Lors de l'opération Mister Big, Perreault avait plus tard déclaré qu'il avait jeté le corps de Lyne Massicotte dans le fleuve Saint-Laurent à la hauteur de Lévis.

4- Ses aveux au «grand patron» de l'organisation criminelle fictive lors de l'opération Mister Big. «Quand le grand patron lui a dit qu'il devrait prendre la porte, il aurait peut-être dû prendre la porte!» a finalement illustré l'avocate. C'est à ce moment que Perreault a modifié sa version des faits et qu'il a avoué le meurtre de Lyne Massicotte.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer