Ex-Remparts arrêté en état d'ébriété en reconduisant des joueurs

Pierre Bergeron a joué avec les Remparts de... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Pierre Bergeron a joué avec les Remparts de 2006 à 2008.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'entraîneur adjoint du Titan d'Acadie-Barthurst, Pierre Bergeron, qui a évolué avec les Remparts de 2006 à 2008, a été arrêté en état d'ébriété au volant de sa voiture, alors qu'il reconduisait deux de ses joueurs à leur pension, à la suite d'une soirée dans un établissement de Bathurst, la semaine dernière.

L'événement a mené mardi à la démission de Bergeron - l'ancien capitaine des Remparts faisait partie de la formation championne de la Coupe Memorial, en 2006 - et à la publication d'une longue lettre d'excuse par l'entremise de son compte Twitter, mercredi avant-midi.

«Loin de moi l'idée de mal faire, loin de moi l'idée de mettre en danger la vie de ces deux joueurs. Depuis plus d'une semaine, je dois vivre avec les remords de cette décision qui fut la plus grande erreur de ma jeune carrière d'entraîneur, voire de ma vie. J'assume l'entière responsabilité de mon acte», écrit d'entrée Bergeron.

Il poursuit en offrant ses excuses à sa famille, à l'organisation du Titan, aux familles des joueurs concernés et «à tous les joueurs que j'ai côtoyés au fil des ans». «Je n'ai pas été un modèle à suivre dans cette situation», convient l'homme de 29 ans.

Première saison comme adjoint dans la LHJMQ

Depuis sa retraite du hockey en 2010, Bergeron a entamé une carrière d'entraîneur, qui l'a amené à diriger la formation midget espoir Marie-Rivier Canimex, dans sa région natale de Drummondville, au cours des trois dernières saisons. Il s'agissait cette année de sa première campagne comme entraîneur adjoint d'une formation de la LHJMQ. Il dit espérer que ce ne soit pas sa dernière dans le hockey.

«Je souhaite jouir d'une seconde chance dans le monde du hockey. Cette bévue n'enlève en rien ce que je suis comme personne et comme entraîneur, par contre, cet incident vient de ternir mon intégrité et c'est pourquoi je veux vous en faire part et éviter les diverses interprétations qui pourraient circuler dans les prochains jours», ajoute-t-il.

Il prend également le soin de souligner ses qualités personnelles et professionnelles aux yeux d'un éventuel futur employeur. «J'espère que mon leadership, ma passion et mes compétences feront en sorte qu'un jour ou l'autre, une organisation me redonnera ma chance dans le hockey. J'ai travaillé fort pour me rendre ici et je crois que dans la vie, tout le monde fait des erreurs.»

Bergeron conclut en affirmant que c'est la manière dont il se relèvera de cette épreuve qui «le définira comme personne». Il enjoint en outre aux lecteurs de ne pas prendre le volant en état d'ébriété.

«Beaucoup de gens, beaucoup de mes amis, beaucoup de personnalités connues le font en pensant qu'il ne leur arrivera jamais rien, "pas à moi", dit-on toujours... Je suis le fils d'une superbe famille, je suis l'ami de superbes amis, je croyais que ça ne m'arriverait jamais et pourtant, j'en subis les conséquences aujourd'hui.»

Bryan Lizotte devient adjoint avec le Titan

Le Titan d'Acadie-Bathurst a nommé Bryan Lizotte pour pourvoir le poste d'adjoint laissé vacant par la démission de Pierre Bergeron. Il a dirigé le Blizzard du Séminaire Saint-François pendant cinq ans jusqu'à ce qu'il exerce l'option de ne pas poursuivre son association avec le club midget AAA, en juin. Il a aussi été l'entraîneur-chef d'Équipe Québec des moins de 16 ans en 2016-2017. À Bathurst, il retrouvera trois anciens joueurs du SSF, soit les frères Christophe et Félix Boivin, ainsi que la recrue William Lemay-Champagne, l'un des joueurs impliqués dans un conflit avec lui en fin de saison dernière. «William et moi, on s'est parlé et pour nous deux, c'est un nouveau départ. Le hockey est un sport émotif, il faut aller de l'avant. Je suis content de travailler avec lui, c'est un très bon joueur. Pour ma nomination, j'ai toujours fait confiance à la vie, je ne désespérais pas de me trouver un poste dans le junior et je savais que quelqu'un me ferait confiance», expliquait Lizotte, au sujet de sa relation avec Lemay-Champagne et l'occasion que lui offre le Titan.  Carl Tardif

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer