Une personne mince peut se battre pour les droits des obèses

La Cour d'appel a ordonné à l'Office des... (AP)

Agrandir

La Cour d'appel a ordonné à l'Office des transports du Canada (OTC) de se pencher à nouveau sur la plainte d'un militant pour les droits des passagers, qui s'oppose à une politique de Delta Air Lines consistant à exclure de ses vols les voyageurs présentant un surplus excessif de poids ou à les forcer à acheter deux places à bord d'un vol.

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alison Auld
La Presse Canadienne
Halifax

Il n'est pas nécessaire d'être obèse pour défendre les droits de ceux qui le sont, a déterminé la Cour d'appel fédérale, dans un dossier lié à des politiques «discriminatoires» des transporteurs aériens.

La Cour d'appel a ordonné à l'Office des transports du Canada (OTC) de se pencher à nouveau sur la plainte d'un militant pour les droits des passagers, qui s'oppose à une politique de Delta Air Lines consistant à exclure de ses vols les voyageurs présentant un surplus excessif de poids ou à les forcer à acheter deux places à bord d'un vol.

L'agence avait refusé la requête de Gabor Lukacs parce qu'elle jugeait qu'il n'avait aucune qualité d'ordre privé ou public pour agir dans ce dossier puisqu'il n'était pas obèse et n'était donc pas touché par cette pratique.

Avant d'entrer dans une salle de classe de l'Université Dalhousie, où il enseigne les mathématiques, jeudi, M. Lukacs s'est dit très satisfait de la décision, qui «reconnaît le principe moral de base voulant que l'on ait le droit de défendre les droits des autres». Pour lui, il s'agit d'une «simple question de solidarité».

Dans sa décision de 16 pages, rendue mercredi, la Cour d'appel fédérale a décrété, à l'unanimité, que l'agence avait erré dans sa décision. Le fait qu'une personne ne soit pas directement touchée par une pratique ne devrait pas l'empêcher de déposer une plainte, a estimé le comité de trois juges.

Dans une déclaration transmise par courriel, l'OTC a déclaré qu'il étudiait la décision et qu'il ne pouvait pas commenter.

La plainte de M. Lukacs a été déposée en réponse à un courriel envoyé par un agent du service à la clientèle de Delta à un passager, qui affirmait s'être senti «coincé», pendant un vol, au côté d'un passager obèse. Le passager avait avisé Delta, qui lui avait expliqué ses politiques.

En présentant ses excuses à l'homme, le transporteur avait indiqué qu'il demandait parfois aux passagers plus lourds de se déplacer dans un secteur de l'avion ayant plus d'espace disponible, d'acheter des places additionnelles ou de prendre un autre vol.

Delta n'a pas répondu à une demande d'entrevue.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer