Qui sera le prochain chef de la police de Québec?

De gauche à droite : Jocelyn Bélanger, directeur adjoint,... (Photothèque Le Soleil; Ville de Thetford Mines; Ville de Repentigny)

Agrandir

De gauche à droite : Jocelyn Bélanger, directeur adjoint, responsable de la surveillance du territoire à la police de Québec; Robert Pigeon, responsable des enquêtes criminelles à la police de Québec; Pierre L. Mathieu, directeur du service de police de Thetford Mines; Helen Dion, directrice du service de police de Repentigny.

Photothèque Le Soleil; Ville de Thetford Mines; Ville de Repentigny

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Qui deviendra le numéro un de la police de Québec après le départ à la retraite de l'actuel directeur, Michel Desgagné? Déjà, des noms circulent sur l'identité de potentiels candidats.

Avertissement : l'exercice n'a rien de scientifique, pas plus qu'il n'est exhaustif. N'empêche, plusieurs personnes interrogées par Le Soleil s'entendent sur le nom de hauts gradés aptes à occuper la plus haute fonction au service de police.

Parmi les commentaires obtenus, des candidatures issues de l'interne sont souvent bien reçues. Les policiers apprécient un directeur qui connaît la culture de la «boîte».

C'est le cas de Jocelyn Bélanger, directeur adjoint, responsable de la surveillance du territoire. C'est lui qui pilote l'ambitieux projet de révision des pratiques policières en lien, notamment, avec la construction d'une nouvelle centrale dans le quartier Lebourgneuf. De l'avis de certains, il pourrait se montrer très intéressé.

L'autre actuel numéro deux est Robert Pigeon, responsable des enquêtes criminelles. Il est arrivé au service à l'été 2015. M. Pigeon est considéré comme pionnier de la lutte contre le crime organisé québécois. Il travaillait auparavant au Bureau de l'inspecteur général de la Ville de Montréal, après avoir été directeur des opérations et enquêtes de la commission Charbonneau. À la Sûreté du Québec, il a été membre de la célèbre escouade Carcajou.

Et pourquoi pas quelqu'un qui reviendrait au bercail après avoir fait ses classes de directeur dans un autre service?

C'est le cas de Pierre L. Mathieu, actuel directeur du service de police de Thetford Mines. Jusqu'en décembre 2014, il était l'un des directeurs adjoints de la police de Québec, où il a passé une trentaine d'années.

Une autre expatriée pourrait peut-être vouloir revenir. Depuis 2010, Helen Dion est directrice du service de police de Repentigny. Elle a été auparavant capitaine à la police de Québec. Mme Dion cumule aussi depuis 2015 le poste de présidente de l'Association des directeurs de police du Québec.

De son côté, le maire Régis Labeaume a dit ne pas se soucier de la provenance du futur chef, après avoir félicité le travail de M. Desgagné. «Michel a fait un excellent travail, en passant», a-t-il lancé lors d'une mêlée de presse, jeudi. «L'objectif est de savoir qui est le meilleur. Il n'y a aucune restriction. Regardez le nouveau chef des pompiers. On est allé le chercher à Montréal et on a bien fait. On va prendre la meilleure personne disponible», assure-t-il. 

Avec Valérie Gaudreau

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer