La boîte à livres de l'escalier Badelard vandalisée

La cabane à bouquins mise en place au... (Tirée de Facebook)

Agrandir

La cabane à bouquins mise en place au printemps 2014 a été en partie détruite.

Tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «Un livre qui ne circule pas est un livre triste.» Outré que la boîte à livres de l'escalier Badelard, reliant Saint-Roch et Saint-Jean-Baptiste, ait été vandalisée dans la nuit de mercredi à jeudi, le fondateur des éditions Alto, Antoine Tanguay, s'est engagé à payer la facture des réparations.

«Je fais ça par simple intérêt comme citoyen. Je l'utilise en toute saison. Je dépose des livres et j'en prends aussi», indique au Soleil M. Tanguay, trouvant déplorable la situation. «La boîte à livre est un peu une façon de remettre le livre au centre de la ville. [...] Comme c'est une boîte où les gens donnent des livres et ne les achètent pas, je me suis dit que c'est comme une maison qui fait des livres et qui encourage le livre dans le sens plus large. C'est important», poursuit-il.

Jeudi matin, le groupe Verdir et Divertir, un organisme à but non lucratif, a eu une bien mauvaise surprise. La cabane à bouquins qu'il a mise en place au printemps 2014 dans l'escalier Badelard avait été en partie détruite. Les réparations sont estimées à «quelques centaines de dollars».

Acte de destruction

Quant aux livres, la porte-parole de Verdir et Divertir, Suzie Genest, n'est pas en mesure de dire combien ont été volés.

«Il y a beaucoup de roulement à cet endroit, alors je ne peux pas savoir ce qu'il y avait. Lorsque je suis passé un peu avant, il n'y en avait pas beaucoup. C'est vraiment plus un acte de destruction», dit-elle, ajoutant que la cabane avait déjà été vandalisée par le passé, mais rien de comparable. Elle a aussi tenu à remercier M. Tanguay pour son geste.

Le concept d'une boîte à livres est une petite bibliothèque installée à l'extérieur qui est alimentée par des citoyens. Il n'y a pas d'heure d'ouverture ni de fermeture. Chacun peut venir y chercher un livre ou en déposer un. L'utilisateur n'est pas forcé d'y laisser un livre pour prendre un bouquin.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer