Justice et faits divers express

Un bâtiment d'une ferme laitière a été rasé... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Un bâtiment d'une ferme laitière a été rasé par les flammes tôt vendredi matin à Mont-Carmel, dans Kamouraska, causant des dégâts importants et la mort d'une centaine de vaches.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Un bâtiment de ferme rasé par les flammes à Mont-Carmel

Un bâtiment d'une ferme laitière a été rasé par les flammes tôt vendredi matin à Mont-Carmel, dans Kamouraska, causant des dégâts importants et la mort d'une centaine de vaches.

Selon la Sûreté du Québec, l'incendie se serait déclaré peu avant 3h dans une ferme de la rue des Bois-Francs, à Mont-Carmel. Les pompiers de trois autres municipalités du secteur auraient été appelés en appui à leurs collègues de Mont-Carmel.  Ian Bussières

Absolution inconditionnelle pour utilisation illégale d'un ordi

L'ex-gardien de prison Éric Cyr, 31 ans, a bénéficié d'une absolution inconditionnelle vendredi après avoir plaidé coupable à une accusation d'avoir utilisé illégalement l'ordinateur du Centre de détention de Québec afin d'obtenir des renseignements confidentiels sur l'ex-conjoint de sa conjointe pour ensuite les communiquer à celle-ci. L'infraction a eu lieu en avril 2008 et, depuis, Cyr a perdu son emploi et s'est recyclé comme directeur du service de vente en ligne d'un concessionnaire automobile de Québec. Son avocat, Me Alexandre Tardif, a fait valoir qu'il était en attente d'un poste de directeur général aux ventes et qu'il aurait à voyager aux États-Unis pour des salons de l'auto, ce qui serait impossible avec des antécédents judiciaires. Le juge Christian Boulet a ainsi accepté de prononcer une absolution inconditionnelle, ce qui évite à Cyr d'avoir un casier judiciaire. Ian Bussières

Mani-Uteman: un mort pendant une intervention policière

Une présence policière est assurée dans le secteur... (Collaboration spéciale, Fanny Lévesque) - image 4.0

Agrandir

Une présence policière est assurée dans le secteur où sont survenus les événements.

Collaboration spéciale, Fanny Lévesque

Un homme de 59 ans est mort lors d'une intervention policière vendredi matin dans la communauté innue de Mani-Utenam, tout juste à l'est de Sept-Îles. Le Bureau des enquêtes indépendantes a pris en charge les événements. Selon les premières informations, deux policiers de la Sécurité publique de Uashat mak Mani-Utenam (SPUM) se seraient présentés vers 9h40 à un domicile du secteur Mani-Utenam pour procéder à l'arrestation du quinquagénaire. L'individu serait sorti de la maison pour discuter avec les policiers.

Il aurait ensuite demandé à rentrer à l'intérieur pour changer de vêtements avant de les suivre, ce que les autorités ont accepté. Pendant que les policiers attendaient à l'extérieur le retour de l'homme, ils auraient entendu une détonation. Les agents de la SPUM seraient alors «rapidement» entrés pour trouver l'homme décédé.

Neuf enquêteurs du Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) ont été dépêchés à Sept-Îles et devaient arriver en soirée, vendredi. «Aucune autre information n'est disponible actuellement», a indiqué le BEI, expliquant que ses effectifs n'étaient pas encore sur place. La Sûreté du Québec agit «comme corps de police de soutien» dans l'enquête. Fanny Lévesque (collaboration spéciale)

Une femme tente d'incendier la SPA de l'Estrie

Une femme de 29 ans devra répondre de... (Archives La Tribune) - image 6.0

Agrandir

Une femme de 29 ans devra répondre de ses actes devant la justice après avoir tenté de mettre le feu aux locaux de la SPA-Estrie à Sherbrooke.

Archives La Tribune

Une femme de 29 ans devra répondre de ses actes devant la justice après avoir tenté de mettre le feu aux locaux de la Société protectrice des animaux Estrie (SPA-Estrie) à Sherbrooke. La femme s'est présentée dans la nuit de jeudi à vendredi sur le boulevard Queen-Victoria afin de tenter d'y récupérer son chien. «L'animal n'était pas sur place. Elle a alors tenté de causer un incendie dans les locaux », explique le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Philippe Dubois. Le système d'alarme de la SPA-Estrie a averti les policiers de la présence suspecte dans leurs locaux. «La dame avait réussi à pénétrer dans les locaux avec des outils de cambriolage. Les policiers sont arrivés face à face avec elle. Il y avait une odeur de brûlé à l'intérieur », mentionne le porte-parole du SPS. Connue en semblable matière dans une autre région, la femme pourrait être accusée d'introduction par effraction ainsi que d'incendie criminel.  René-Charles Quirion, La Tribune

Pas de plainte

L'adolescente qui aurait été agressée sexuellement dans le parc de l'Artillerie, mercredi vers 23h20, ne portera pas plainte. Le Service de police de Ville de Québec a rencontré la mineure, au cours des derniers jours. Elle a indiqué avoir rencontré l'individu plus tôt dans la soirée de mercredi et a fourni de l'information permettant d'identifier le jeune l'homme, également mineur. L'enquête se poursuit afin de faire la lumière sur les événements. La jeune femme n'avait pas été blessée. Elle avait toutefois été conduite dans un centre hospitalier. Jean-Michel Genois Gagnon

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer