Mesures spéciales pour les examens psychiatriques de Jean-Claude Robin

Robin est accusé d'avoir agressé sexuellement cinq femmes... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Robin est accusé d'avoir agressé sexuellement cinq femmes âgées de 80 à 88 ans entre mai 2015 et août 2016 et d'avoir commis une action indécente envers une autre personne.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Des mesures spéciales seront mises en place pour protéger les résidents de l'Hôtel-Dieu de Lévis quand Jean-Claude Robin, accusé d'avoir agressé sexuellement six résidentes de la résidence pour personnes âgées où il habite, y subira des examens psychiatriques.

«Je me suis assurée qu'un système soit mis en place pour assurer la sécurité des résidents», a expliqué l'avocate de la Couronne, Me Valérie Lahaie, après une courte audience à laquelle Robin a été dispensé d'assister en raison de son lourd handicap physique.

La juge Johanne Roy a accepté la demande de l'avocat de Robin, Me Nicolas Déry, pour que son client subisse des examens psychiatriques afin de déterminer son aptitude à comparaître.

Arrêté la semaine dernière au Centre d'hébergement Champlain-Chanoine-Audet de Saint-Romuald, Robin est accusé d'avoir agressé sexuellement cinq femmes âgées de 80 à 88 ans entre mai 2015 et août 2016 et d'avoir commis une action indécente envers une autre personne.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer