Femme enceinte happée mortellement devant le CHUL

  •  (Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur)

    Plein écran

    Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur

  • 1 / 12
  •  (Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur)

    Plein écran

    Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur

  • 2 / 12
  •  (Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur)

    Plein écran

    Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur

  • 3 / 12
  •  (Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur)

    Plein écran

    Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur

  • 4 / 12
  •  (Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur)

    Plein écran

    Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur

  • 5 / 12
  •  (Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur)

    Plein écran

    Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur

  • 6 / 12
  •  (Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur)

    Plein écran

    Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur

  • 7 / 12
  •  (Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur)

    Plein écran

    Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur

  • 8 / 12
  •  (Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur)

    Plein écran

    Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur

  • 9 / 12
  •  (Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur)

    Plein écran

    Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur

  • 10 / 12
  •  (Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur)

    Plein écran

    Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur

  • 11 / 12
  •  (Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur)

    Plein écran

    Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur

  • 12 / 12

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Une femme enceinte de 27 ans a perdu la vie percutée par une voiture mercredi à Québec, deux jours après sa date prévue d'accouchement. Son bébé, lui, a survécu.

La victime serait Marie-Pier Gagné, une information que le Service de police de la Ville de Québec a toutefois refusé de confirmer tard mercredi soir. 

Elle avait un rendez-vous de routine au Centre mère-enfant mercredi matin pour s'assurer que tout se déroulait comme prévu avec sa grossesse malgré ses deux jours de retard. Alors qu'elle traversait le boulevard Laurier au passage piétonnier situé entre Laurier Québec et le CHUL, elle a été violemment happée par une voiture qui circulait en direction ouest.

Emmanuel Savoie se trouvait tout juste derrière elle à ce moment-là. «J'ai entendu un gros bruit de voiture [qui s'en venait], et je n'ai eu le temps que de faire un pas en arrière. L'auto est passée à un mètre de moi», raconte-t-il, sous le choc. La victime a ensuite été projetée à «environ trois mètres» dans les airs, et ce, devant ses yeux. «Elle a revolé comme une poupée de chiffon», ajoute Rémi Laberge, un autre témoin. Selon des informations recueillies par Le Soleil, la femme était accompagnée de son conjoint au moment du drame.

Aucune autre personne n'a été blessée par la voiture, même si de nombreux piétons et utilisateurs du Réseau de transport de la Capitale se trouvaient dans les environs. 

Après un appel au 9-1-1 porté à 10h15, la victime a rapidement été prise en charge par les services de secours. D'abord par des agents de sécurité et une équipe d'urgence du CHUL, parmi laquelle un urgentologue, puis par une équipe médicale d'une dizaine de personnes réagissant au code bleu - signifiant un arrêt cardiorespiratoire - lancé au centre hospitalier. À cela se sont joints des membres de l'unité néonatale et de l'obstétrique pour prendre en charge l'état de santé du bébé.

Vu l'urgence de la situation, «le code bleu a été traité dehors», mentionne Pascale St-Pierre, de la direction des communications du CHUQ. Le «chariot de code», comprenant notamment un défibrillateur, a été transporté jusqu'à l'entrée du CHUL, mais n'a pas été utilisé, ajoute Mme St-Pierre, précisant que seules des manipulations manuelles ont été effectuées sur la victime avant qu'elle ne soit transportée par civière à l'intérieur de l'hôpital.

Le décès de la femme a été constaté en après-midi. Son bébé, lui, est dans un état stable, mais sous «surveillance médicale», précise Marie-Ève Painchaud, agente aux communications au Service de police de la Ville de Québec.

Collision avec deux autos

Après avoir percuté de plein fouet la piétonne, la voiture fautive a poursuivi son chemin en direction ouest jusqu'à l'intersection du boulevard Laurier et de l'avenue Germain-des-Prés, où elle a heurté deux véhicules. L'impact n'a fait aucun blessé grave, bien que des pinces de désincarcération aient été nécessaires pour libérer les passagers d'une des voitures. «Dans un des véhicules, le conducteur n'a subi aucune blessure. Dans l'autre véhicule, il y avait deux personnes à bord, dont une personne qui a été transportée au centre [hospitalier] pour des blessures ne laissant pas craindre pour sa vie», mentionne Marie-Ève Painchaud. Le conducteur ayant causé l'accident a lui aussi été conduit au CHUL.

Le boulevard Laurier a été fermé à la circulation en direction ouest pendant une bonne partie de la journée, jusqu'à un peu après 17h mercredi.

Au passage du Soleil, moins d'une heure après le drame, plus d'une dizaine de témoins avaient été pris en charge par la police, plusieurs d'entre eux ayant subi un choc nerveux. «Je suis traumatisé», dit d'ailleurs Emmanuel Savoie, dont la conjointe vient elle-même de donner naissance. Les émotions étaient également fortes pour plusieurs autres témoins n'ayant pas souhaité se confier au Soleil, mais chez qui les tragiques images de l'accident resteront gravées en mémoire.

Thèse du malaise

Comment un conducteur qui happe un piéton de plein fouet peut-il poursuivre sa route jusqu'à 250 mètres plus loin avant de s'arrêter? C'est ce que plusieurs se demandent après le drame survenu mercredi matin sur le boulevard Laurier.

«Une des thèses probables serait un malaise», répond Marie-Ève Painchaud, agente aux communications au Service de police de la Ville de Québec (SPVQ). «Mais c'est vraiment l'enquête qui va permettre de déterminer [...] quel type de malaise et les circonstances.»

Le conducteur fautif est un homme dans la vingtaine qui, selon des renseignements obtenus par Le Soleil, pourrait souffrir d'épilepsie. Une information qu'a toutefois refusé de confirmer le SPVQ.

Pour Rémi Laberge, un témoin de l'accident, «ça ne semblait pas être un malaise». Celui qui a vu la voiture foncer sur la victime raconte qu'il n'y a eu «aucune manoeuvre d'évitement de foule» de la part du conducteur, alors que celui-ci aurait réussi à éviter le poteau situé au centre du terre-plein, près du passage piétonnier.

Les causes de l'accident mortel restent donc inconnues pour le moment. «Nos enquêteurs sont sur place présentement, le service d'identité judiciaire également», précise Mme Painchaud.

En attendant, plusieurs questions demeurent. Notamment : quel genre de malaise - si malaise il y a - peut avoir mené un homme d'une vingtaine d'années à causer tant de dommages avec son véhicule? Si le conducteur est bel et bien atteint d'épilepsie, détenait-il un permis de conduire valide?

À noter que la Société de l'assurance automobile du Québec n'interdit pas le permis de conduire à toutes les personnes épileptiques, mais certaines restrictions leur sont imposées et des rapports médicaux peuvent leur être demandés.

La victime serait Marie-Pier Gagné, 27 ans, une... (tirée de Facebook) - image 5.0

Agrandir

La victime serait Marie-Pier Gagné, 27 ans, une information que la police de Québec a toutefois refusé de confirmer tard mercredi soir.

tirée de Facebook

«Une histoire qui arrache le coeur!»

Employée de l'entreprise d'automatisation de bâtiments Services technologiques A.C. dans Saint-Romuald, Marie-Pier Gagné avait publié au cours des derniers mois plusieurs photos d'elle aux différentes étapes de sa grossesse sur le réseau social Facebook.

Mercredi, plusieurs des proches de Marie-Pier Gagné sont allés y exprimer leur tristesse à la suite de la tragédie. «Dommage que ce soit dans [ces] circonstances par contre, bisous à la famille et veille sur ton chum et ta cocotte xxx», a écrit Stéphanie Deslauriers. «Une histoire qui arrache le coeur! Tu as capté de belles photos pour cette famille aujourd'hui qui sont attristés, qui en garderont de précieux souvenirs! C'est terrible!» ajoute pour sa part Mélanie Vincent.

Les amies et collègues de travail de Marie-Pier Gagné ont également publié des hommages à la défunte sur leurs propres pages Facebook. «Aujourd'hui, je n'ai pas seulement perdu une collègue de travail, mais une grande amie. Je veux te rendre hommage, ma belle Marie, car tu es entrée dans ma vie pour une raison. Sache que tu m'as apporté beaucoup et que tu m'as appris beaucoup! Veille sur nous, ma belle ange, sur ta petite princesse et toute ta famille!» écrit Jessica Dubois sur sa page Facebook en compagnie de plusieurs photos où elle apparaît avec son amie.

«Ma cousine, mon amie, ma collègue, sache que tu seras toujours dans mon coeur et dans mes pensées. Tu peux pas savoir comment tu vas me manquer...» commente de son côté Émilie Marceau en marge d'une photo où elle apparaît dans des moments plus heureux avec Marie-Pier Gagné.

Avec Ian Bussières

Vingt accidents

Vingt accidents impliquant un ou des piétons sont survenus au passage piétonnier situé entre Laurier Québec et le CHUL de 2005 à 2015, selon des données fournies par Accès transports viables. La très grande majorité d'entre eux sont considérés comme des accidents légers. 

Ça correspond à environ un accident par année entre 2005 et 2013, une statistique qui augmente à sept pour les seules années 2014 et 2015. 

«C'est très problématique», dénonce Étienne Grandmont, directeur général d'Accès transports viables. «C'est un des pires coins dans la ville de Québec pour les piétons», dit-il à propos du boulevard Laurier.

Il déplore le fait que la Ville de Québec pense à «faire un centre-ville» dans le secteur de Sainte-Foy, et ce, sans assurer une plus grande sécurité aux piétons qui adopteront les lieux.

«On veut un milieu de vie, et on veut des larges boulevards. On ne peut pas avoir les deux.»

M. Grandmont admet que l'accident survenu mercredi ne semble pas être symptomatique d'un problème particulier à l'intersection concernée, mais «ça vient mettre en lumière un paquet d'autres problématiques», croit-il.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer