Un client blessé par un inconnu poursuit L'Autre Zone

L'Autre Zone, sur la 3e Avenue, dans Limoilou, est... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'Autre Zone, sur la 3e Avenue, dans Limoilou, est aujourd'hui le Sinatra Bar.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les bars doivent-ils être tenus responsables des coups reçus par leurs clients lors d'une soirée de beuverie? Stéphane Côté, un homme de Sainte-Foy, croit que oui et intente une poursuite de 165 000 $ contre le propriétaire du bar L'Autre Zone sur la 3e Avenue, dans Limoilou, établissement devenu depuis le Sinatra bar.

Le soir du 28 juillet 2013, Stéphane Côté est venu s'installer sur la terrasse de L'Autre Zone avec un ami. 

Selon ce qu'on peut lire dans la requête, «soudainement, alors qu'il prend sa bière tranquillement, il est frappé violemment à l'aide d'un banc et/ou d'un tabouret, à la hauteur du dos et de la tête».

Côté perd connaissance et s'écroule au sol. Il sera rapidement amené à l'Hôpital Saint-François d'Assise pour y soigner plusieurs lacérations et fractures à la tête.

Ses blessures lui ont laissé plusieurs cicatrices, allègue-t-il, ainsi que plusieurs séquelles, notamment un trouble de la vision, des maux de tête, des difficultés à mastiquer. Il est plus irritable, a des pertes de mémoire et plus de difficulté à prendre des décisions.

Selon le demandeur, personne n'a été en mesure d'identifier son agresseur au tabouret.

Le propriétaire en faute

Il estime que le propriétaire de L'Autre Zone a commis une faute dans la garde et la gestion de son bar. «La défenderesse a une obligation de diligence et de surveillance et d'exercer un contrôle adéquat à l'égard de ses clients, et ce, afin de prévenir de tels incidents», affirme Stéphane Côté dans sa requête en dommages.

L'homme a eu une indemnité de 20 000 $ du régime d'indemnisation des victimes d'actes criminels. 

Il réclame au total 165 000 $ à l'entreprise propriétaire de L'Autre Zone, pour les atteintes physiques permanentes, les préjudices esthétiques et les préjudices non pécuniaires.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer