Le PLC discret sur le passé de l'agent officiel accusé de vol

Tout comme le député et ministre Jean-Yves Duclos... (Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Tout comme le député et ministre Jean-Yves Duclos (photo), le Parti libéral du Canada n'a pas voulu commenter le dossier en raison des procédures judiciaires en cours.

Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Parti libéral (PLC) du Canada connaissait-il les antécédents de fraudeur et de faussaire de l'ex-agent officiel de Jean-Yves Duclos, Denis Laverdière, qui sera accusé d'avoir pigé dans la caisse électorale? La question reste en suspens...

Le Soleil révélait mardi que Denis Laverdière sera accusé le 4 octobre d'avoir volé environ 20 000 $ dans la caisse électorale de son candidat. L'avis de sommation précise que le crime aurait été commis entre le 15 octobre, quatre jours avant l'élection, et le 29 janvier.

Denis Laverdière, 53 ans, de Lévis, a été démis de ses fonctions d'agent officiel en avril. Il a signé un document où il reconnaissait l'infraction et s'engageait à rembourser l'organisation de campagne. Le remboursement n'aurait jamais eu lieu.

Tout comme le député et ministre Jean-Yves Duclos, le Parti libéral du Canada n'a pas voulu commenter le dossier en raison des procédures judiciaires en cours. À l'association locale, personne n'a retourné notre appel. «Nous prenons cette situation au sérieux et avons pris tous les mesures requises pour que justice soit rendue», a répondu par courriel le directeur principal des communications Braeden Caley.

Le PLC n'a donc pas voulu dire si l'organisation de campagne était au courant des antécédents judiciaires de l'ex-agent officiel. Denis Laverdière a en effet plaidé coupable en 1994 à 24 accusations de possession et usage d'un document contrefait et de fraude de moins de 5000 $. Il a été condamné à une peine de deux ans moins un jour de prison.

Le directeur des communications rappelle que Parti libéral du Canada est avant tout une organisation formée de bénévoles. «Les agents officiels des candidats, tout comme les agents financiers, les présidents, et les autres membres des associations de circonscription agissent à titre bénévole et ne sont pas des employés du Parti libéral du Canada», souligne M. Caley.

Durant la campagne électorale de 2015, plus de 80 000 Canadiens ont été bénévoles pour le Parti libéral du Canada et ses candidats, dont Denis Laverdière.

Chez Élections Canada, responsable de l'organisation du scrutin, on indique que les partis sont responsables de vérifier la probité de leurs candidats et des membres de leur personnel.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer