Un joueur pathologique en prison pour avoir volé sa conjointe

Marc-Alain Moreau a volé 88 500$ à sa... (Photo: Archives Le Nouvelliste)

Agrandir

Marc-Alain Moreau a volé 88 500$ à sa conjointe, une somme qu'il a jouée au vidéopoker et utilisé pour de sorties luxueuses et des «cadeaux».

Photo: Archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un joueur compulsif qui a volé 88 500$ à sa conjointe pour jouer aux machines de loterie-vidéo écope d'une année de prison.

Marc-Alain Moreau, 72 ans, a des problèmes de jeu depuis un quart de siècle. Lorsqu'il rencontre une nouvelle flamme, au printemps 2013, lors d'un voyage en Tunisie, il lui fait croire qu'il a gagné un million de dollars à la loterie il y a quelques années et qu'il profite des fruits de cette somme qu'il a investie.

Il gâte généreusement sa nouvelle conjointe avec des cadeaux et des sorties. Le problème, c'est que ce n'est pas avec son argent à lui qu'il fait les dépenses...

Moreau a en effet subtilisé un doublon de carte de débit que sa conjointe gardait dans son tiroir. Il fait réactiver une deuxième carte. La dame de 75 ans, qui a toujours été à l'aise financièrement, ne prête pas attention à l'état de son compte bancaire.

Ce n'est qu'à la fin de l'automne 2014 que la caisse populaire appelle la fille de la conjointe en s'inquiétant que le compte soit tombé sous la barre du zéro. La septuagénaire va ainsi comprendre que depuis un peu plus d'un an, son ami de coeur Marc-Alain Moreau a détourné 88 500$, une somme qu'il a jouée au vidéopoker et utilisé pour de sorties luxueuses et des «cadeaux».

Lorsque la dame a confronté son compagnon, ce dernier est parti, prétextant aller porter trois gros sacs-poubelles pleins à la Saint-Vincent-de-Paul, et n'est jamais revenu. Les policiers l'ont toutefois arrêté et il a été accusé au début de 2015.

En avril dernier, il a plaidé coupable à la fraude. L'homme a voulu s'excuser à son ex-conjointe, présente dans la salle d'audience avec ses enfants.

«Vous semblez avoir des remords sincères, a noté la juge Pelletier. Mais ça ne rendra jamais à la victime l'argent que vous avez volé et la confiance qu'elle vous avait accordée et dont vous avez abusé.»

Le procureur de la Couronne Me Guillaume Michaud et l'avocat de défense Me Jean-Claude Gingras se sont entendus pour suggérer au tribunal d'imposer une peine de 12 mois à l'homme sans antécédent judiciaire. Il sera aussi en probation durant trois ans et n'aura pas le droit de fréquenter les casinos ni les bars où se trouvent des machines de loterie-vidéo.

Pour l'instant, Marc-Alain Moreau vit de l'aide sociale et n'a pas la capacité de rembourser la victime. La cour a toutefois prononcé une ordonnance de remboursement afin de garantir que la victime puisse retrouver son argent si le septuagénaire redevient en moyens.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer