Dossier remis pour une panne de photocopieur

Le palais de justice de Québec... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le palais de justice de Québec

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les avocats ne manquent jamais d'imagination lorsque vient le temps de faire remettre à plus tard un de leur dossier. Jeudi, c'est une panne de photocopieur qui a été invoquée.

L'ex-pdg des hippodromes Jacques Brulotte revenait à la cour pour une 42e fois jeudi pour l'étape ultime des représentations sur la peine. Il a plaidé coupable à une accusation d'abus de confiance pour avoir touché des bonis salariaux illégaux en raison de son statut de fonctionnaire.

L'avocat de Jacques Brulotte, Me Jean Petit, a expliqué au juge Jean-Louis Lemay qu'il n'était pas en mesure de procéder à l'heure prévue puisque son photocopieur lui avait fait faux bond, pour la troisième fois cette semaine, et qu'il lui manquait un document.

La Couronne n'étant pas disponible en après-midi, le juge a accepté de reporter - encore - le dossier à la première date disponible pour tous, soit le 30 septembre. «Maître Petit, je vais vous suggérer de faire vos photocopies le lundi précédent», a dit le juge Lemay, sans une once d'humour dans la voix.

Rappelons que les accusations contre Jacques Brulotte ont été portées en 2009.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer