Ex-quart du Rouge et or blanchi; récit du policier mis en doute

Le 28 juin 2013, l'ancien quart-arrière du Rouge et Or... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le 28 juin 2013, l'ancien quart-arrière du Rouge et Or Alex Skinner a eu maille à partir dans un bar avec un policier de Lévis qui n'était pas en service à ce moment.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'ex-quart-arrière vedette du Rouge et Or Alex Skinner est blanchi des accusations de voies de fait portées contre lui après une bagarre dans un bar. Il songe maintenant à intenter une poursuite civile afin d'être compensé pour cette fin de carrière brutale.

La juge Rena Émond de la Cour du Québec n'a pas cru, de manière générale, le plaignant dans cette affaire, un policier de Lévis, Yan Lévesque, qui profitait d'un soir de congé, le 28 juin 2013, pour fêter à la Commission des Liqueurs, défunt bar de Sainte-Foy. 

«Le témoignage du plaignant manque de sincérité et de spontanéité», a tranché la juge, ajoutant que le dépôt tardif de la plainte à la police peut laisser croire que Lévesque n'était pas sans reproche.

Ce soir-là, Yan Lévesque a eu une première altercation sur la piste de danse avec un autre joueur du Rouge et Or, Artchill Monney. Le plaignant affirmait que Skinner, présent aux côtés de Monney, lui avait donné un coup. La juge a plutôt cru la version du quart-arrière, qui a expliqué que pour défendre son ami, il a empoigné le policier et l'a amené au sol.

Quelques minutes plus tard, Lévesque s'est mis à enguirlander Alex Skinner qui se trouvait trop proche, à son goût, de sa copine. 

L'accusé a réussi à convaincre la juge Émond qu'il a agi en légitime défense en donnant un coup de poing au visage du policier en colère. «Le défendeur était à bon droit de trouver le plaignant menaçant et pouvait raisonnablement croire qu'il allait recevoir un coup», a estimé la juge Émond.

Le coup de poing asséné par Alex Skinner n'était pas motivé par la vengeance et a été proportionnel à la menace, ajoute-t-elle.

En fin de soirée, le policier a confronté un autre joueur, Michel Savard. Il a fini assommé par une boxeuse, Leila Barlovits-Martel.

Le policier a subi des fractures à la mâchoire et à l'os du sinus.

Dès le dépôt des accusations, Skinner a été suspendu pour trois matchs par le Rouge et Or. Celui qui avait mené son équipe au championnat a par la suite perdu son statut de quart-arrière vedette et quitté l'équipe de l'Université Laval pour se joindre à celle de Guelph en Ontario.

Sa carrière s'est pour ainsi dire arrêtée là. Des équipes canadiennes et américaines qui s'étaient intéressées à lui ont refusé de l'engager en raison de la cause pendante devant les tribunaux.

Poursuite civile à l'étude

Alex Skinner, aujourd'hui âgé de 23 ans et diplômé en finances et marketing, s'est adressé aux journalistes avec, dans ses mains, sa déclaration rédigée d'une petite écriture tassée.

Il se disait content que «la première phase», soit celle de prouver son innocence, soit derrière lui. Il veut maintenant penser à une «deuxième phase», soit une poursuite en dommages. Le jeune homme n'a pas voulu indiquer si cette poursuite viserait uniquement le plaignant à l'origine des accusations criminelles ou si elle toucherait aussi l'Université Laval.

Le football, c'était toute sa vie, répond-il, en perdant pour quelques secondes sa réserve presque britannique. «Joueur de foot, c'est ce que je faisais depuis que j'étais jeune, dit-il. Je m'endormais et je me réveillais en pensant au football.»

Les trois dernières années ont été pénibles pour Skinner et ses proches, qui ont suivi les procédures de près. «Avoir été peinturé comme un coupable malgré avoir plaidé non coupable, c'était difficile», a-t-il évoqué.

Surtout qu'un résultat au test du polygraphe venait accréditer sa version depuis le début, ajoute-t-il.

Il a du mal à quantifier l'impact qu'aura cette saga sur son avenir, «avec toutes les pages Google qui sont là, qui me suivent à tous les jours».

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer