Une collecte de fonds pour Nathalie Normandeau

L'ancienne vice-première-ministre et ex-animatrice au FM93, Nathalie Normandeau... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

L'ancienne vice-première-ministre et ex-animatrice au FM93, Nathalie Normandeau au palais de justice de Québec, le 31 mai 2016

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un groupe de Gaspésiens met sur pied un fonds de défense pour Nathalie Normandeau, se donnant la mission de collecter les dons du public afin d'aider l'ex-vice-première ministre libérale dans ses différentes démarches juridiques.

Mairesse de Maria de 1995 à 1998 et députée provinciale de Bonaventure durant plus de 12 ans, Nathalie Normandeau semble toujours bénéficier de soutien dans sa Gaspésie natale, malgré les diverses accusations liées à la corruption pesant sur elle.

«Mme Normandeau a toujours fait de notre région sa priorité. Elle s'est dévouée pour faire valoir nos intérêts et faire entendre notre voix», expliquent les instigateurs du fonds de défense, André Poirier et Fabrice Bourque, dans un document dont Le Soleil a obtenu copie dimanche. «Maintenant, c'est à nous de lui donner les moyens pour qu'elle puisse se défendre», poursuivent-ils.

Les deux hommes sont des sympathisants libéraux de longue date. André Poirier a été candidat à l'investiture du PLQ dans Bonaventure en 2013, alors que Fabrice Bourque est président de l'association libérale de la circonscription. 

1000 $ ou moins

Les deux hommes sollicitent des dons de 1000 $ ou moins à l'endroit du Fonds de défense Nathalie Normandeau, afin de permettre à cette dernière d'être bien outillée lors de son procès à venir. Ils souhaitent que le mouvement de solidarité dépasse les frontières de leur région. «Le mouvement émane de la Gaspésie, mais nous souhaitons qu'il déferle sur toute la province. Ambassadrice de toutes les régions, Nathalie les a représentées avec force et conviction.»

Si le montant amassé par le fonds en vient à dépasser les frais encourus par les démarches juridiques de l'ex-politicienne, l'excédent sera transféré à la Fondation communautaire Gaspésie-Les Îles, un organisme à but non lucratif, expliquent les instigateurs.

Rappelons que des accusations de complot, corruption, abus de confiance et fraude envers le gouvernement pèsent sur Nathalie Normandeau à la suite de son arrestation par l'Unité permanente anticorruption (UPAC), le 17 mars dernier. La femme politique devenue animatrice radio au FM93 poursuit également son ancien employeur, Cogeco, qui l'a suspendue sans solde puis congédiée à la suite de son arrestation. Mme Normandeau réclame le salaire qui lui était dû jusqu'en 2019 et un montant de 150 000 $ en dommages et intérêts.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer