Prise d'otage à Sept-Îles: longue liste d'accusations contre les présumés auteurs

Steven Godin Charlish à son arrivée au palais... (Photo collaboration spéciale Fanny Lévesque)

Agrandir

Steven Godin Charlish à son arrivée au palais de justice.

Photo collaboration spéciale Fanny Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Fanny Lévesque</p>
Fanny Lévesque

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Sept-Îles) Une kyrielle d'accusations ont été portées jeudi contre les deux présumés auteurs de la prise d'otage perpétrée la veille, au centre de détention de Sept-Îles.

Dany Bernatchez à son arrivée au palais de... (Photo collaboration spéciale Fanny Lévesque) - image 1.0

Agrandir

Dany Bernatchez à son arrivée au palais de justice.

Photo collaboration spéciale Fanny Lévesque

Dany Bernatchez, 22 ans, et Steven Godin Charlish, 26 ans, font face à 13 chefs d'accusation pour s'en être pris non pas à une, mais à deux agentes correctionnelles vers 15h, mercredi. Les deux détenus sont notamment accusés de s'être livrés à des voies de fait contre les deux femmes en utilisant une arme, dont la nature n'a pas été précisée.

Un chef pour avoir infligé des lésions corporelles à une des deux victimes de la prise d'otage a aussi été déposé. Selon nos informations, c'est que l'une des agentes serait parvenue à se tirer d'affaire pendant les événements. L'autre femme s'en est néanmoins sortie saine et sauve, a confirmé plus tôt la Sûreté du Québec.

Tentative d'évasion?

Difficile pour l'heure de connaître ce qui a poussé les coaccusés à commettre leurs actes, mais un chef d'accusation a été porté pour avoir commis «un bris de prison à la Détention de Sept-Îles avec l'intention de recouvrer sa liberté». Impossible également de connaître les circonstances entourant les événements à ce stade.

Les deux hommes devront aussi répondre à une série d'accusations pour avoir proféré «à plusieurs reprises» des menaces à des agents correctionnels, d'avoir comploté pour organiser la prise d'otage et d'avoir agi de manière a provoqué la peur chez les agents et le «grand public» en vue de nuire à l'administration de la justice.

Cinq chefs ont aussi été déposés seulement contre Godin Charlish pour voies de fait contre deux autres agents de la paix, pour avoir infligé des lésions corporelles à l'un d'entre eux et pour avoir résisté à leur intervention. Bernatchez quant à lui est aussi accusé d'avoir brisé une ordonnance de probation de ne pas troubler l'ordre public.

Les accusés étaient incarcérés notamment pour des histoires de vol. Dany Bernatchez est entre autres l'un des individus qui ont réalisé le braquage d'une banque à Dolbeau-Mistassini, le 9 janvier 2015, un crime pour lequel il n'a toujours pas reçu sa sentence. Selon la dénonciation, Steven Godin Charlish relevait du pénitencier de Port-Cartier.

La cour a ordonné leur transfert dans un autre établissement carcéral que celui de Sept-Îles, le temps de la suite des procédures, fixée au 5 juillet. Le ministère de la Sécurité publique a ouvert une enquête administrative à la suite des événements qui ont tenu les autorités en haleine pendant plus de trois heures, forçant aussi l'évacuation du palais de justice de Sept-Îles, situé au-dessus de la prison.

Le service des enquêtes sur les crimes contre la personne de la Sûreté du Québec fait aussi enquête dans le dossier. Jeudi, il a été impossible pour Le Soleil de joindre le Syndicat des agents de la paix en services correctionnels du Québec.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer