Une tête de porc déposée devant une mosquée de Québec

La tête de porc a été découverte par... (Tirée de la page Facebook du Centre Culturel Islamique de Québec)

Agrandir

La tête de porc a été découverte par un fidèle du Centre.

Tirée de la page Facebook du Centre Culturel Islamique de Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Une tête de porc a été découverte dans la nuit de samedi à dimanche devant le Centre culturel islamique de Québec, à Sainte-Foy.

Emballée dans un papier, la tête de porc était coiffée d'une note où il était inscrit: «bonne appétit [sic]». C'est un fidèle de la mosquée qui l'a découverte devant la porte vers 2h30. Une enquête du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a été ouverte.

Interrogés par Le Soleil, plusieurs musulmans présents au 2877, chemin Sainte-Foy, pour leur prière, trouvaient le geste «désolant» et «très triste».

«En 2016, on ne devrait plus en être là. Malheureusement, il y a des personnes qui ne font pas la différence entre ce qu'ils voient à la télévision [actes terroristes] et les musulmans en général», déplore Mohammed, qui préfère ne pas donner son nom de famille. «J'ai du mal à comprendre un geste comme ça. J'ai du mal à comprendre qu'on déteste quelqu'un parce qu'il est ce qu'il est. Si un jour, j'ai une altercation avec un Québécois pur souche, je ne dirai pas que tous les Québécois sont comme ça. Chaque individu est unique», poursuit-il.

Mohamed indique que parfois, après une attaque de l'État islamique - comme ce fut le cas récemment dans un bar d'Orlando, en Floride, où 50 personnes, dont le tireur, ont perdu la vie - des gestes haineux sont posés dans des mosquées à travers le monde.

«Souvent, on peut trouver une corrélation entre des actes islamophobes et des événements dans l'actualité», note-t-il, ajoutant que cet incident ne l'empêchera toutefois pas de dormir.

Un autre musulman présent, Ali, n'arrivait pas à comprendre les motifs pouvant pousser une personne à poser un tel geste.

«Il ne faut pas accuser quelqu'un par l'acte d'une autre personne. La personne qui fait un acte très loin est responsable de ses actes et moi, je suis responsable des miens. [...] Pourquoi on juge des gens pour les actes d'autres personnes?» demande-t-il.

Bandes vidéos

Dès lundi, le SPVQ prévoit étudier les bandes vidéo de l'établissement. Pour l'heure, aucun suspect n'a été identifié.

Le président du Centre culturel islamique de Québec, Mohamed Yangui, a assuré avoir de bonnes relations avec le voisinage.

Il ne s'agit pas du premier geste islamophobe à avoir lieu à Québec. En 2015, des responsables de la Mosquée de la capitale avaient porté plainte à la police après que leur immeuble situé sur la rue Marie-de-l'Incarnation eut été vandalisé à deux reprises en moins de 24 heures. Une vitre et une fenêtre avaient été brisées.

Le territoire de la ville de Québec compte quatre mosquées. Leurs représentants prévoient se rencontrer prochainement afin de discuter notamment de l'incident de la tête de porc.

Rappelons que depuis le 6 juin, et ce, jusqu'au 5 juillet, les musulmans sont en période de ramadan.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer