Lise Thibault libérée

Lise Thibault avait été condamnée à 18 mois derrière... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Lise Thibault avait été condamnée à 18 mois derrière les barreaux en septembre.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Après avoir passé trois mois au Centre de détention de Québec, l'ex-lieutenante-gouverneure du Québec Lise Thibault a été libérée jeudi après une seconde audience en moins d'une semaine devant la Commission québécoise des libérations conditionnelles.

La femme de 77 ans condamnée à 18 mois derrière les barreaux pour fraude et abus de confiance avait tenté une première fois, le 27 mai, d'obtenir une permission de sortie de 60 jours préparatoire à la libération conditionnelle. Un détenu peut faire une telle demande après avoir purgé le sixième de sa peine, a expliqué au Soleil une source bien au fait du dossier.

Normalement, le détenu ne dispose toutefois que d'une seule chance d'obtenir une telle permission. Si sa demande est refusée, il doit attendre d'avoir purgé le tiers de sa peine pour faire une demande de libération conditionnelle en bonne et due forme. 

Deux audiences

Dans le cas de Mme Thibault, les deux commissaires ayant entendu la cause le 27 mai avaient cependant des opinions divergentes, nécessitant la tenue d'une seconde audience devant deux nouveaux commissaires. 

La seconde audience a eu lieu jeudi, et les commissaires se sont entendus pour accorder la permission de sortie à la septuagénaire. Si tout se déroule bien, sa permission de sortie sera maintenue jusqu'à son éventuelle libération conditionnelle.

Dépenses excessives

La Cour d'appel du Québec avait refusé en février la requête de Mme Thibault, qui souhaitait faire transformer sa peine d'emprisonnement en peine à purger dans la collectivité. Elle avait été condamnée au mois de septembre pour des fraudes totalisant 430 000 $ aux dépens du gouvernement du Québec et du gouvernement du Canada, auxquels elle doit maintenant rembourser la somme de  300 000 $.

Lise Thibault avait siégé comme lieutenante-gouverneure du Québec de 1997, à la suite de la démission de Jean-Louis Roux, jusqu'à son remplacement par Pierre Duchesne en 2007. Son départ avait été provoqué par un scandale qui avait éclaté au sujet des dépenses excessives faites durant son mandat, notamment des factures pour des repas tenus en même temps dans différents restaurants et des cadeaux dispendieux offerts à des amis personnels.

En juin 2007, les rapports spéciaux du vérificateur général état de dépenses injustifiées de plus de 650 000 $ sur un budget de 1,7 million $.

C'est en décembre 2014 que l'ex-lieutenante-gouverneure avait reconnu sa culpabilité aux six accusations de fraude et abus de confiance qui pesaient contre elle après avoir clamé son innocence depuis sa mise en accusation et avoir tenté d'invoquer l'immunité royale pour mettre fin aux procédures.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer