Le beau millionnaire était... sans-le-sou

Serge Rivard aurait prétendu avoir besoin d'argent pour... (Tirée de Facebook)

Agrandir

Serge Rivard aurait prétendu avoir besoin d'argent pour vivre en attendant qu'un énorme héritage lui soit transféré par son conseiller financier.

Tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un présumé fraudeur au grand coeur, qui offrait de donner des fortunes à ses victimes par simple bonté d'âme, a été accusé à Québec.

Serge Rivard, 52 ans, a été accusé de fraude aux dépens d'une dame de son entourage. La police de Québec évalue toutefois que le beau parleur aurait fait plusieurs autres victimes.

Rivard confiait à ses cibles avoir touché un énorme héritage après le décès de sa femme et avoir investi l'argent dans des fonds de capital de risque en Europe. Chanceux, l'investissement a fructifié, dit-il, au point d'attendre entre 15 et 23 millions $, selon les versions qu'il donne aux plaignants.

Mais en attendant que les fonds lui soient transférés par son conseiller financier, Serge Rivard a besoin d'argent pour vivre. Il aurait ainsi emprunté 8000 $ à une dame de Québec.

Charmant, beau parleur, Rivard avait vraiment tout du riche héritier. «Il recevait des coups de fil et on entendait quelqu'un, qu'il disait être son conseiller financier, lui parler», raconte la plaignante, venue assister au passage à la cour de Rivard, hier au palais de justice de Québec.

Pour remercier ses proches de leur bonté, Serge Rivard avait entrepris de les gâter, leur promettant 1,3 million $ chacun. «On est même allés ouvrir des comptes de banque tellement on était en confiance, témoigne la plaignante. On pleurait de joie de savoir qu'on allait être en sécurité et nos enfants aussi.»

Rivard est allé choisir des voitures avec deux neveux et a même signé les contrats d'achat chez le concessionnaire.

Il a fait trois offres d'achat pour des maisons, dont une résidence de 700 000 $. Des agents d'immeubles, flairant l'arnaque, ont d'ailleurs alerté la police de Québec.

Plusieurs personnes à qui Rivard aurait promis de l'argent ont malheureusement engagé des dépenses à l'avance ou donné leurs biens en prévision de futurs achats.

Pseudonyme

Plus tôt ce printemps, Serge Rivard aurait sévi à Montréal et à Repentigny, où il utilisait le pseudonyme de Danny Carbonneau pour leurrer ses victimes. Il modifiait légèrement son histoire, affirmant qu'il était atteint d'une tumeur au cerveau et voulait distribuer sa fortune avant de mourir.

Mais comme il se trouvait momentanément à court d'argent, il avait besoin de l'aide des bons Samaritains.

Serge Rivard a été déclaré coupable de fraude à Repentigny en mai 2015 et a écopé d'une peine de six mois de détention. Il avait aussi été déclaré coupable de vol en 2004, un délit qui lui avait valu une amende de 5000 $.

L'homme, qui n'a pas d'adresse fixe, fait aussi face à des accusations de fraude et possession de document contrefait dans la région de Valleyfield.

La Couronne s'est opposée à la remise en liberté de Serge Rivard; le dossier reviendra à la cour le 8 juin. Toute information concernant ce dossier peut être communiquée à la police de Québec au 418 641-641-AGIR.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer