Exclusif

Ordonnance de non-publication pour la situation financière de Normandeau

L'ex-animatrice du FM 93, Nathalie Normandeau s'adresse au... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

L'ex-animatrice du FM 93, Nathalie Normandeau s'adresse au tribunal pour que son ancien employeur, Cogeco, lui verse un salaire pendant les procédures criminelles auxquelles elle fait face.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La juge Suzanne Ouellet a frappé d'une ordonnance de non-publication la situation financière de Nathalie Normandeau dans le litige qui l'oppose à son ex-employeur, Cogeco.

La procureure de l'ex-animatrice, Me Sophie Cloutier, a déposé, mardi matin, une requête pour que demeurent privés certains éléments de sa situation financière. Celle qui était au micro du FM 93 jusqu'à son arrestation le 17 mars s'adresse au tribunal pour que Cogeco lui verse un salaire.

 Elle déclare ne pas avoir les moyens financiers de faire face à un procès criminel long et coûteux.  Pour le procureur de Cogeco, Me Michel Towner, Mme Normandeau a fait une croix sur le secret entourant sa situation financière du moment où elle allègue avoir des difficultés.

 La juge a plutôt retenu l'argument voulant que la divulgation publique de sa situation financière n'était pas nécessaire à ce stade-ci des procédures et visait la protection d'intérêts légitimes importants.

 Du même souffle, la juge a accédé à la requête du procureur de Cogeco d'obtenir les relevés de comptes et de cartes de crédit de Mme Normandeau pour apprécier les mouvements d'argent depuis son arrestation le 17 mars.

 Enfin, la magistrate a accepté que soit ajouté à la preuve le passif financier de Mme Normandeau alors que Me Towner ne voulait retenir que l'actif, notamment la vente d'une maison qui avait permis à Mme Normandeau de dégager 65 000 $. La juge estime que le passif est indissociable de l'actif pour obtenir «un portrait complet et global».

 Maintenant ses requêtes complétées, les parties débattront sur l'ordonnance de sauvegarde déposée par Mme Normandeau pour récupérer son salaire. Elle prétend qu'il y aurait un préjudice irréparable, notamment l'impossibilité de s'acquitter de ses obligations hypothécaires.

 L'ex-animatrice poursuit Cogeco pour congédiement illégal et réclame au total 722 000 $, soit l'équivalent de son salaire prévu jusqu'en 2019 ainsi que des dommages moraux et punitifs. La cause sur le fond sera entendue ultérieurement.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer