Explosion à Donnacona: 2 artificiers amateurs blessés

Une explosion, possiblement en raison d'une manipulation de substances... (Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur)

Agrandir

Une explosion, possiblement en raison d'une manipulation de substances illicites, a causé des blessures importantes à deux hommes, mercredi soir à Donnacona.

Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La manipulation de «substances explosives de fabrication artisanale» est à l'origine d'une détonation qui a causé des blessures importantes à deux hommes, mercredi soir à Donnacona.

La Sûreté du Québec (SQ) a été appelée vers 20h30 à la résidence du 231, avenue Kernan. Il n'y a pas eu d'incendie à la suite de la déflagration. Seul le logement où elle s'est produite a subi des dommages. 

L'explosion a retenti dans tout le voisinage. Selon des résidents interrogés par Le Soleil, le sol a même tremblé. «C'est comme si quelqu'un était tombé par terre», a raconté une citoyenne qui habite pourtant un bloc voisin. «J'ai entendu un boum», a mentionné un autre résident. Comme un coup de tonnerre? «Ah, pire que ça», a-t-il ajouté.

Le résident des lieux, un homme de 39 ans, a subi des blessures sérieuses qui laissent même craindre pour sa vie. Des témoignages recueillis laissent croire qu'il risquait de perdre une main ou un bras. Un autre homme, un individu de Pont-Rouge de 32 ans, a aussi été blessé sérieusement. Toutefois, on ne craint pas pour sa vie. 

Des spécialistes en explosifs de la SQ se sont rendus sur place jeudi pour identifier les substances qui ont provoqué l'explosion et s'assurer qu'il n'y a plus aucun risque de déflagration. En milieux d'après-midi, ils avaient rendu les lieux sécuritaires. Les autres locataires de l'immeuble de quatre logements avaient été évacués en attendant la fin de l'opération.

Substances domestiques

La sergente Ann Mathieu ne voulait pas dévoiler, jeudi, la nature des substances en cause. «Ce sont des substances domestiques [qui se trouvent facilement]. Nous ne voulons pas donner la recette à d'autres qui seraient tentés de faire un essai», indique-t-elle.

Dans le cas présent, la quantité n'a donc pas d'importance, souligne la policière. «C'est plutôt le potentiel de dangerosité», qui est en cause. Le service de l'identité judiciaire de la Sûreté du Québec tentera maintenant de déterminer l'usage que voulaient faire les deux hommes du produit qu'il concoctait. Mme Mathieu précise que «la recette» n'a aucun lien avec la fabrication de drogue.

La police a interpellé une troisième personne qui se trouvait dans l'appartement au moment de l'explosion. Elle aurait fui les lieux et pourrait donc faire face à une accusation de non-assistance de personne en danger.  Avec David Rémillard

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer