«Fraude» au lit: l'accusé n'a jamais douté du consentement

Le procès se terminera jeudi avec les plaidoiries.... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le procès se terminera jeudi avec les plaidoiries.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Une fille «facile» qui vient rejoindre deux gars en pleine nuit après une soirée dans les bars. Charles Dufour n'a jamais douté une seconde que cette fille consente à un «trip à trois».

Musclé, coupe de cheveux à la mode et barbe de «hipster», Charles Dufour, 26 ans, intervenant en toxicomanie, a donné mercredi sa version de la nuit du 7 février 2015. La plaignante allègue qu'il a réussi à avoir une relation sexuelle avec elle en prenant, à son insu, la place de son partenaire dans le lit.

Charles Dufour était est en train de fêter au Dagobert sur Grande-Allée lorsque son ami Éric Beaupré-Wilson, un barman de 23 ans qui lui n'est pas accusé, lui annonce qu'Alexandra (prénom fictif) et une amie viendront finir la soirée avec eux, ce vendredi-là.

«Éric me dit qu'elle est belle, que c'est une fille qui est «willing», qui aime faire des trips de cul, a témoigné Charles Dufour. Elle s'en venait pour ça, à 4h du matin un vendredi. J'en ai fait ma perception.»

Alexandra avait d'ailleurs envoyé un texto où on pouvait lire «deux filles, deux gars, ça le fait», a indiqué l'accusé.

Lorsque les filles arrivent, Charles Dufour a enfilé la robe de chambre de son ami Éric par dessus ses boxers. Après quelques minutes de conversation, l'amie d'Alexandra va se coucher et Éric et sa partenaire filent dans la chambre.

Dufour allègue que Éric a laissé la porte entrouverte. Il y a vu là un signal qu'il était le bienvenue. «J'ai laissé Éric mettre la table, comme on dit, et mon but était de les rejoindre», explique-t-il.

C'est ce qu'il fera lorsqu'il voit son ami sortir de la chambre et lui dire, selon l'accusé, «tu peux y aller».

Dufour explique qu'il est entré dans la chambre sombre, mais où il peut clairement distinguer le corps d'Alexandra dans le lit. Selon l'accusé, la jeune femme de 22 ans se retourne et tend le bras en voyant qu'il a un verre d'eau à la main. Elle boit puis se recouche, dos à lui. Lui se glisse sous les couvertures et colle son corps tout contre celui d'Alexandra.

Dufour va initier les prémices de la relation sexuelle à laquelle sa partenaire répond rapidement, dit-il.

Au bout de cinq à dix minutes, Eric entre dans la chambre en lançant, à leur vue, «C'est excitant tout ça!»

C'est à ce moment qu'Alexandra s'écarte et prend son téléphone pour éclairer l'homme qui est dans le lit avec elle.

«Elle était vraiment fâchée et je ne comprenais absolument pas ce qui se passait», a témoigné Charles Dufour. Dans ma tête, il n'y avait aucun problème et je passais une maudine de bonne soirée.»

Plainte à la police

Alexandra repart en colère et portera plainte à la police le lendemain pour agression .

La procureure de la Couronne Me Carmen Rioux a déposé en preuve des textos où les deux amis Beaupré-Wilson et Dufour parlent d'aller «péter des pioches». Traduction : trouver des filles avec qui coucher. «C'est pas poli de dire ça, mais entre gars, on est de même», a répondu Éric Beaupré-Wilson.

L'accusé Dufour a tenu à dire à la juge Marie-Claude Gilbert à quel point il était désolé de la situation. «J'ai jamais eu de problème avec les filles et je n'aurais jamais voulu que ça se produise.»

Le procès se terminera jeudi avec les plaidoiries. L'avocate de défense Me Susan Corriveau fera valoir que son client avait la croyance erronée, mais sincère que la plaignante était consentante.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer