Un incendie force l'évacuation de la Pyramide

Une cinquantaine de pompiers ont été appelés sur... (Collaboration spéciale Jean-François Néron)

Agrandir

Une cinquantaine de pompiers ont été appelés sur place pour contrôler l'incendie.

Collaboration spéciale Jean-François Néron

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un incendie d'origine électrique a forcé dimanche la fermeture de la Pyramide, à Sainte-Foy. Pour la quinzaine de restaurateurs et le marché d'alimentation Metro, c'était la course contre la montre pour nettoyer et tenter de sauver la nourriture périssable.

Le feu a pris naissance dans la boîte électrique principale du centre commercial vers 12h30. L'incendie a rapidement été maîtrisé, mais a forcé l'évacuation de plusieurs centaines de personnes qui étaient au cinéma et dans les différents commerces du rez-de-chaussée.

«Le feu a pris naissance dans le local technique, explique France Voiselle du Service des incendies. Une cinquantaine de pompiers ont été appelés sur place. Comme c'était un feu d'origine électrique, il a aussi fallu arrêter la génératrice d'urgence.»

Le principal travail des sapeurs consistait à évacuer la fumée qui s'est propagée rapidement. Le personnel et les clients des commerces ont d'ailleurs été témoins de la forte odeur de brûlé qui flottait dans l'air.

«Les lumières ont fermé d'un coup, raconte Claudia Tremblay, gérante du Cinéma Le Clap, situé au sous-sol. On pensait que c'était une panne de courant. On a suivi la procédure d'évacuation et on a vite remarqué qu'il y avait de la fumée.» Au moins 200 personnes assistaient aux diverses représentations de l'après-midi. La sortie des salles s'est très bien déroulée, même si l'ascenseur n'était pas fonctionnel et qu'il a fallu aider quelques personnes à mobilité réduite à se diriger vers l'extérieur.

Limiter les dégâts

Les employés du marché d'alimentation Metro étaient en mode urgence. La viande dans les comptoirs a été transportée dans des congélateurs. Au moment où Le Soleil était sur place, un camion transportant une génératrice arrivait pour alimenter l'épicerie. Le gérant de l'endroit, Steve Lapointe, avait bon espoir de récupérer toute la nourriture.

La situation n'était pas la même pour la quinzaine de restaurateurs, dont plusieurs comptoirs de restauration rapide. Alexandre, gérant du Frit's et du Thaï zone, pensait bien avoir déjà perdu toute la nourriture à cause de la fumée. «On ne prendra pas de chance. De toute façon, un inspecteur du MAPAQ [ministère de l'Alimentation] va venir sur place et nous dire ce qui doit être fait.»

Le propriétaire de la Librairie La Liberté faisait tout son possible pour aérer son commerce le plus rapidement possible. Il voulait éviter que les livres ne s'imprègnent d'une odeur de fumée.

Le Soleil a tenté de savoir si la Pyramide rouvrira ses portes lundi. En vain, le gestionnaire du centre commercial ne l'avait toujours pas rappelé, dimanche, en fin de journée.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer