Pas de nouveau procès pour Pierre-Olivier Laliberté

Pierre-Olivier Laliberté a été condamné en 2012 à... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Pierre-Olivier Laliberté a été condamné en 2012 à la prison à vie pour meurtre prémédité.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

La Cour suprême du Canada a refusé vendredi d'ordonner le tenue d'un nouveau procès pour Pierre-Olivier Laliberté, condamné en 2012 à la prison à vie pour meurtre prémédité.

Le plus haut tribunal au pays a rendu ce jugement sur le banc après avoir entendu les arguments des procureurs de la Couronne et de l'accusé, ne fournissant donc pas les raisons de sa décision.

L'accusé avait porté sa cause en appel après avoir été reconnu coupable en première instance du meurtre de Michaël Cadieux, alors âgé de 20 ans, et de tentative de meurtre sur la copine de ce dernier, Barbara Fortin-St-Pierre, âgée de 17 ans à l'époque.

La principale preuve déposée par la Couronne devant la Cour supérieure était un prélèvement d'ADN fait sous les ongles de la main droite de Mme St-Pierre, qui révélait le profil génétique complet de Pierre-Olivier Laliberté.

Le juge Claude Gagnon avait toutefois refusé que la défense dépose en preuve des déclarations faites par Mme St-Pierre, qui aurait dit à une ambulancière et à un médecin qu'elle ne connaissait pas l'agresseur. Il s'agit de l'un des motifs qui a incité la défense à interjeter appel.

En octobre 2015, les trois juges de la Cour d'appel du Québec en venaient à la conclusion que le juge de première instance avait erré en refusant le dépôt de ces déclarations.

Mais l'ensemble de la preuve de la poursuite était suffisamment solide, et «un autre jury appelé à se pencher sur la même preuve scientifique en viendrait inévitablement et inéluctablement à la même conclusion», écrivaient les magistrats Jacques Chamberland et Dominique Bélanger.

Comme leur collègue, le juge Allan Hilton, était dissident - il aurait fait casser les verdicts de culpabilité et ordonné la tenue d'un nouveau procès -, la cause s'est rendue jusqu'en Cour suprême du Canada, qui a définitivement mis un terme aux procédures en rejetant l'appel, vendredi.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer