Viol d'une fillette: une histoire inventée, soumet la défense

La défense se demande si la petite plaignante n'a pas carrément inventé... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La défense se demande si la petite plaignante n'a pas carrément inventé l'histoire du viol qui aurait été commis par Paul Bouvier.

Le procès de l'homme de 56 ans, accusé d'agression sexuelle sur une fillette de sept ans, s'est conclu hier par les plaidoiries.

L'avocat de Paul Bouvier, Me Gabriel Michaud-Brière, s'est attardé à l'interrogatoire policier de la petite Rosalie (prénom fictif), fait en juillet 2014, au lendemain de sa dénonciation.

La fillette raconte à l'enquêteur comment Paul Bouvier l'aurait obligée à lui laver le pénis sous la douche et l'aurait ensuite pénétrée, une fois qu'elle était couchée sur le lit. Les agressions se seraient répétées à quelques reprises durant deux fins de semaine.

Signalant au jury les détails qui s'ajoutent au fil de l'interrogatoire vidéo, Me Michaud-Brière demande si Rosalie n'est pas en train de raconter une histoire. «Est-ce qu'elle en rajoute lorsqu'elle voit qu'elle a l'oreille de l'enquêteur, pour se rendre intéressante?» questionne l'avocat de défense.

Pourquoi l'enfant n'a pas parlé du dos et du torse de l'accusé lorsque l'enquêteur lui a demandé de décrire celui qu'elle appelle «Paulo», ajoute l'avocat de défense. «Est-ce qu'elle l'a vraiment vu totalement nu?»

Lors du contre-interrogatoire, Rosalie, maintenant âgée de neuf ans, a répondu «non» à la question de la défense à savoir si Paulo l'avait touchée durant les deux fins de semaine couvertes par l'acte d'accusation. «Est-ce que c'est parce qu'il n'y a pas eu de touchers ou parce qu'elle ne s'en souvient plus? demande Me Michaud-Brière. Et pourquoi aurait-elle oublié des faits traumatisants alors qu'elle se rappelle avoir fait des bracelets et avoir vu un film sur les poissons?»

Lourde preuve d'ADN

La preuve d'ADN présentée par la Couronne était lourde : selon la biologiste judiciaire, il est 1,7 million de milliards de fois plus probable que l'ADN trouvé dans la tache de sperme sur la petite culotte de Rosalie soit celui de Paul Bouvier plutôt que celui d'un autre homme.

L'avocat de défense a simplement indiqué que la biologiste ne pouvait pas dire comment le sperme était arrivé sur le sous-vêtement.

La première médecin qui a examiné Rosalie n'a pas vu de rupture à l'hymen, a rappelé l'avocat. C'est la pédiatre, quatre mois plus tard, qui a noté une absence de tissu, typique à ses yeux d'un «trauma pénétrant».

Son client devrait être acquitté de toutes les accusations, y compris celle d'avoir rendu accessible du matériel pornographique dans le but de commettre une infraction d'ordre sexuel, estime la défense. La fillette pourrait avoir vu accidentellement des vidéos de bestialité et de relations sexuelles avec des nains en jouant à l'ordinateur, soumet l'avocat.

La procureure de la Couronne Me Sarah-Julie Chicoine estime que le témoignage de l'enfant n'a nullement été contredit. La jeune plaignante a passé une longue journée à la cour et a été très cohérente, souligne la procureure. «Lorsqu'elle répond, à une question pas très claire de mon confrère, "Quand il a fait ça avec moi?", je vous soumets que "ça", ce n'est pas la cueillette des fraises», plaide Me Chicoine.

Vrai que les enfants peuvent se tromper sur des détails. «Mais ça ne veut pas dire qu'ils se méprennent sur ce qui leur est arrivé», insiste la procureure, d'un ton ferme.

Le juge Guy De Blois donnera ses directives aux jurés lundi matin. Ceux-ci seront par la suite séquestrés jusqu'au verdict.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer