Exclusif

Agression sur un sikh: «Je ne suis pas raciste», dit un des accusés

Vers 3h45 dans la nuit du 26 mars,... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Vers 3h45 dans la nuit du 26 mars, des individus ont attaqué le plaignant dans cette histoire, Supninder Singh Khehra, alors qu'il cherchait un taxi rue D'Artigny, près du parc de la Francophonie.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «Je ne suis pas raciste.» L'un des individus accusés de voies de fait contre un sikh de la région de Toronto en visite à Québec pendant la fin de semaine de Pâques se défend d'avoir commis un geste «haineux».

Gabriel Royer Tremblay, 21 ans, n'essaie pas «d'excuser son geste», écrit-il lors d'un échange réalisé mardi avec Le Soleil. «J'ai énormément honte de moi en ce moment, car c'est en voyant la vidéo comme tout le monde que j'ai pris conscience de ce qui s'est passé.» Cependant, il refuse de passer pour raciste. Une étiquette qui «l'écoeure au plus haut point».

Gabriel a d'ailleurs fait parvenir au Soleil une capture d'écran d'un échange de textos qu'il a eu avec un ami marocain concernant la fameuse agression. «T'inquiètes. Je sais que tu n'es pas raciste», écrit le Maghrébin à celui qui a grandi à l'ombre de HLM où habitaient des amis de plusieurs nationalités qu'il côtoie encore aujourd'hui.

Les images de la vidéo ont circulé dans tout le pays après la diffusion d'un reportage par CTV News. L'affaire a pris des proportions politiques lorsque le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, et la ministre de l'Immigration du Québec, Kathleen Weil, eurent dénoncé ce geste «d'intolérance», vendredi, à la lumière des informations disponibles à ce moment.

Le plaignant dans cette histoire, Supninder Singh Khehra, a raconté au journaliste de la chaîne anglaise qu'il cherchait un taxi lorsque des individus l'ont attaqué vers 3h45 dans la nuit du 26 mars près du parc de la Francophonie, rue D'Artigny. 

«C'était surtout des insultes en français, mais ils disaient également certains mots anglais», raconte l'homme lors de l'entrevue. «Ils pointaient ma tête, mon turban.»

Le maire de Québec a aussi réagi, lundi, en affirmant que «ce n'est pas trois petits cons qui vont défaire la réputation de la ville».

Du même coup, il a aussi dû rejeter les allégations faites le jour même par Haroun Bouazzi de l'Association des musulmans et des Arabes pour la laïcité au Québec. 

En entrevue à la radio de Radio-Canada, M. Bouazzi a lié le climat avec certains propos passés de M. Labeaume. «Les agents de la création de l'image de "l'autre dangereux" pour notre identité de Québécois, ils sont nombreux. Par exemple, le maire Régis Labeaume qui est un élu qui représente tous les Québécois a tenu des propos irresponsables par le passé qui participent à cette ambiance du eux et du nous», a-t-il lancé.

Les images de l'agression ont circulé dans tout... (Tirée d'une vidéo de CTV NEWS) - image 2.0

Agrandir

Les images de l'agression ont circulé dans tout le Canada après la diffusion d'un reportage par CTV News. 

Tirée d'une vidéo de CTV NEWS

Une autre version

La vidéo publiée montre clairement l'agression jusqu'à l'arrivée des policiers. En fait, les images jumelées à la seule version de M. Khehra peuvent porter à de fausses conclusions. En effet, la vidéo tournée par l'ami de l'homme de confession sikhe ne montre pas ce qui a conduit à l'agression. C'est du moins ce que soutient un autre acteur de cette soirée que ne peut nommer Le Soleil.

En fait, le Torontois et l'accusé auraient eu un accrochage épaule contre épaule sur le trottoir environ cinq minutes avant l'agression. Aurait débuté un échange de mots peu élogieux de part et d'autre. Comme le premier ne parle pas français et le second, l'anglais, en plus d'être en état d'ébriété avancé, il n'y avait donc rien de constructif à sortir de cet échange entre les deux solitudes.

Ce même acteur se désole aussi de cette fin de soirée mouvementée. Surtout que la vidéo montre bien que Gabriel s'apprêtait à entrer dans la voiture pour partir avant que ça ne dégénère. Il fermait sa portière et rien n'arrivait. Il jure aussi que l'homme qui filmait faisait des signes de la main pour inviter Gabriel et ses amis «à engager le combat». Une information impossible à corroborer. M. Khehra n'a jamais répondu au Soleil.

«Je tiens surtout à dire que si ça avait été un Québécois [blanc], ça aurait été le même scénario. Je n'avais pas ma tête du tout. C'était un geste de jeune con qui ne sait pas boire, avoue le principal intéressé. L'alcool m'a joué un méchant tour», ajoute celui qui veut régler ce qui est devenu un problème pour lui et aussi mieux gérer sa colère.

Mardi après-midi, la police de Québec a corroboré, en partie, les témoignages obtenus par Le Soleil.  Par voie de communiqué, elle a dit rejeter l'idée que l'agression sur M. Khehra «ciblait une communauté religieuse spécifiquement».

L'enquête de la police démontre «qu'un des suspects avait été impliqué dans deux autres événements auparavant» sans que des accusations ne soient portées, explique l'agente Marie-Ève Painchaud.

Question d'enlever un peu de pression médiatique sur la question du crime racial, la police souligne qu'étant donné la «concentration élevée de gens sous l'influence de l'alcool dans ce secteur, un plan d'action en partenariat avec les tenanciers de bars a été mis en place en 2014 pour réduire les incivilités et comportements inappropriés, qui ont chuté de 42 % depuis.»

Gabriel Royer Tremblay a comparu au palais de justice de Québec pour une accusation de voies de fait. Un second jeune de 21 ans doit comparaître sous peu par voie de sommation pour répondre au même chef d'accusation.

Pour voir la vidéo: ici.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer