«Je revois toujours les images de l'avion qui tombe, qui rebondit, puis qui retombe»

Les policiers exercent une surveillance autour de l'épave.... (Collaboration spéciale Johanne Fournier)

Agrandir

Les policiers exercent une surveillance autour de l'épave. Plusieurs enquêteurs sont arrivés sur les lieux au cours des dernières heures.

Collaboration spéciale Johanne Fournier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

L'un des principaux témoins de l'écrasement d'avion survenu mardi aux Îles-de-la-Madeleine, Frédérick Duval, a eu peine à fermer l'oeil la nuit dernière. Les images d'horreur sont imprimées dans sa mémoire.

«J'ai pas bien dormi, raconte l'homme qui a vu l'avion s'écraser dans le champ près de chez lui. J'ai réussi à m'endormir, à bout de stress, mais je me suis réveillé deux heures après. Je revois toujours les images de l'avion qui tombe, qui rebondit, puis qui retombe, qui rebondit encore et qui retombe encore. Ça arrête pas dans ma tête.»

Frédérick Duval travaille à la pâtisserie de Havre-aux-Maisons. Ce qui ajoute à son choc, c'est qu'il connaissait Jean Lapierre. Quand il débarquait dans l'archipel, c'était un client, un ami. «C'est ça, le problème, laisse-t-il tomber. C'est pas juste les images de l'avion qui tombe. C'est aussi les visages des gens que je revois avec toute la panique qu'ils ont dû ressentir.»

Au lendemain de la tragédie, les citoyens des Îles ne parlent que de ça. Tout le monde exprime une grande compassion à l'endroit de la mère de Jean Lapierre qui, après avoir perdu son mari, est aussi en deuil de quatre de ses cinq enfants. «Je me mets à sa place, indique M. Duval. Je capote juste à penser à ce qu'elle ressent!»

Alors qu'il en avait été incapable dans les heures qui ont suivi l'écrasement, Frédérick Duval a ressenti, au lendemain du funeste accident, le besoin de s'approcher de l'épave. «Il y a au moins une quarantaine de policiers et d'experts sur les lieux, dit-il. Ils m'ont laissé approcher.»

Diane Vigneau a eu la frousse de sa vie lorsque l'avion, dans sa chute, est passé tout près du toit de sa maison. Malgré un flegme olympien, elle admet s'être réveillée très tôt, soit à 5h30. «Il y a beaucoup de circulation sur la 199, raconte-t-elle. Les gens s'arrêtent pour regarder. Il y a jamais eu autant d'action autour de chez nous! Il y a aussi beaucoup de va-et-vient de policiers. Ils ont surveillé toute la nuit pour que des quatre-roues ne circulent pas dans ce coin-là.»

Selon Mme Vigneau, une atmosphère de tristesse flotte sur l'archipel. «Les gens sont tristes et solidaires», souligne-t-elle. Les gens parlent surtout de la mère de Jean Lapierre, dont la famille vient d'être décimée. Certains font un parallèle avec une autre tragédie : le naufrage du Nadine, survenu le 16 décembre 1990 au large des Îles, lors duquel six marins avaient péri. Diane Vigneau y avait perdu deux oncles et un beau-frère.

«Tout le monde aux Îles est triste, comme partout ailleurs, affirme Huguette Deraspe, une résidente de l'endroit. C'est un gros choc. Six dans une même famille, ça n'a pas d'allure. Jean Lapierre, c'était tellement une personne appréciée ici!»

«Il y a une tension, c'est pas évident, décrit un journaliste de la radio locale, Pierre-Luc Richard. C'est très émotif. On réalise à quel point il était connu. On le voyait comme un petit gars des Îles, mais on avait oublié comment il était connu partout au Canada.»

Vigile?

Le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, a communiqué avec la famille de Jean Lapierre pour étudier la possibilité d'un rassemblement ou d'une vigile. «C'est un peu confus, a fait savoir la porte-parole de la municipalité, Elena Haratsaris. La famille doit vérifier les dernières volontés des défunts. Pour l'instant, il faut aussi laisser l'enquête suivre son cours puisque les corps n'ont pas encore été rendus à la famille.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer