Le SPVM rouvre une enquête sur une fillette disparue il y a 37 ans

Lorraine Legault avait trois ans lorsqu'elle a disparu... (Photo SPVM, via PC)

Agrandir

Lorraine Legault avait trois ans lorsqu'elle a disparu à Montreal, le 25 juin 1979.

Photo SPVM, via PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

La police de Montréal a rouvert une enquête sur la disparition d'une fillette survenue il y a 37 ans.
Lorraine Legault avait trois ans lorsqu'elle est disparue devant une maison de la rue Jeanne-Mance, dans le quartier Mile-End, à Montréal, le 25 juin 1979.

Portrait-robot de l'apparence que pourrait avoir Lorraine Legault... (Photo SPVM via PC) - image 1.0

Agrandir

Portrait-robot de l'apparence que pourrait avoir Lorraine Legault aujourd'hui.

Photo SPVM via PC

Les policiers montréalais disent avoir été contactés récemment par les autorités américaines pour examiner des informations en lien avec sa disparition, qui se sont finalement révélées non fondées.

Le constable Manuel Couture a indiqué qu'un enquêteur avait décidé de faire circuler une vieille photo de la fillette - avec l'accord de la famille - afin de faire avancer l'enquête. Les autorités ont également publié un «portrait-robot» de l'apparence qu'aurait Lorraine Legault de nos jours.

Les policiers incitent toute personne qui aurait des informations importantes sur l'affaire à les contacter.

Le cas de la petite Lorraine n'apparaissait pas dans les dossiers de l'organisation Enfant-Retour Québec, qui travaille sur les disparitions d'enfants dans la province. La directrice générale d'Enfant-Retour Québec, Pina Arcamone, a souligné que son organisme avait été fondé en 1985. Ainsi, l'organisation a appris la disparition de la fillette lorsque les policiers ont sollicité son aide pour distribuer des affiches, au mois de décembre.

Enfant-Retour Québec a joint la famille de la disparue, mais ses proches souhaitent rester discrets pour l'instant, selon Mme Arcamone.

Selon elle, il n'est pas rare que des cas de disparitions soient résolus - même lorsque cela fait plus de trente ans.

«Dans tous les dossiers de disparition, nous savons que quelqu'un, quelque part, a la réponse, possède une partie du puzzle qui nous permettrait de le compléter», a-t-elle souligné en entrevue téléphonique avec La Presse Canadienne.

Récemment, un homme de l'Ontario disparu depuis une trentaine d'années a enfin pu être réuni avec sa famille. Edgar Latulip, qui avait été vu pour la dernière fois en 1986, avait subi une blessure à la tête qui avait effacé sa mémoire, selon la police régionale de Niagara. Il avait continué de vivre dans cette région pendant 30 ans, mais récemment, certains souvenirs étaient revenus à sa mémoire lui suggérant qu'il ne vivait pas avec la bonne identité.

Les archives de journaux donnent peu de détails sur ce qui est arrivé à la petite Lorraine Legault.

Selon la «Montreal Gazette», la fillette est disparue un lundi soir, alors qu'elle jouait devant la maison de ses grands-parents. Selon le journal, Lorraine Legault était une fillette «aux yeux bleus avec des cheveux blonds hirsutes» qui était reconnue pour son «comportement intelligent».

Elle vivait avec ses grands-parents René et Reine Legault pendant que ses parents se remettaient sur pied. Elle était disparue lorsque son grand-père était allé se préparer un café.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer