Femme blessée par balle à Lévis: les voisins étaient inquiets

Lundi, une femme de 37 ans a été... (Collaboration spéciale Steve Jolicoeur)

Agrandir

Lundi, une femme de 37 ans a été atteinte d'un projectile d'arme à feu tiré par un policier, au terme d'une poursuite dans les rues de Lévis. De nombreuses plaintes ont été formulées à la police et à l'Office municipal d'habitation au sujet de cette femme, concernant des objets lancés depuis son balcon.

Collaboration spéciale Steve Jolicoeur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les voisins de la femme blessée par une balle provenant de l'arme d'un policier de Lévis, lundi, s'interrogent sur l'encadrement qu'elle a reçu dans les mois et les semaines précédents les événements. De nombreuses plaintes ont été formulées à son sujet par ces derniers, tant auprès des policiers qu'à l'Office municipal d'habitation (OMH).

Julie (nom fictif) a contacté les policiers lundi matin pour dénoncer le comportement dérangeant de sa voisine. Celle-là même, dit-elle, qui s'est retrouvée impliquée dans une poursuite policière, quelques heures plus tard, et qui s'est soldée par un tir d'arme à feu dans un stationnement du boulevard Guillaume-Couture.  

«Elle lançait des choses de son balcon [lundi matin]. Elle m'a déjà lancé des choses, m'a crié après juste parce que je regardais dehors. Elle lance des choses sur nos vitres. C'est à ce point-là», a-t-elle raconté. «Elle était souvent très agitée.»

Craintes pour la sécurité

La résidente craignait depuis un certain temps pour la sécurité des autres locataires, dont plusieurs ont des enfants. «Elle lance des objets dans la rue presque tous les matins. [Les enfants qui passent par là] prenaient parfois les petits objets dans leurs mains. Il y en a un qui a mis du rouge à lèvres [appartenant possiblement à la suspecte] à son petit frère l'autre jour...»

Au lendemain des événements de lundi, Julie se posait des questions à savoir si sa voisine recevait l'encadrement adéquat pour sa condition. «Quand elle est malade, ils [souvent les policiers] l'envoient à l'hôpital. Elle ressort et elle est encore en plein délire», dit-elle avoir observé. Le manège durerait depuis un peu moins d'un an, soit depuis que la femme de 37 ans est arrivée dans le quartier. 

Deux autres voisins ont corroboré les dires de Julie, tous pointant vers un historique de consommation et divers problèmes familiaux pour expliquer le comportement qu'ils décrivent. 

François Roberge, directeur général de l'OMH de Lévis, a confirmé que l'adresse obtenue par Le Soleil figurait bien dans son parc immobilier. Le bloc en question contient plus de 50 logements, dont une quarantaine réservés aux familles à faible revenu. 

Refusant de commenter un cas précis, il a affirmé que le rôle de son organisation était de maintenir les gens dans leurs logements, pas de les expulser. «Tout ce qui concerne les services qu'ils ont besoin, ils doivent venir de l'extérieur», a-t-il ajouté. 

Loin d'être insensible à ce qui s'est produit lundi - «se faire tirer dessus, ce n'est pas anodin» -, M. Roberge croit qu'il faut se poser des questions comme société. «On laisse les gens vivre ensemble. Ceux qui ont des besoins, il faut les aider. Mais est-ce que les gens sont bien accompagnés?» s'est-il interrogé. 

Enquête de la SQ

La Sûreté du Québec, à qui l'enquête a été confiée puisqu'il y a eu coup de feu, n'avait aucun autre renseignement à transmettre que ceux fournis la veille. Des accusations devraient être portées contre la conductrice, reste à savoir lesquelles.

Selon une amie de la suspecte jointe par Le Soleil, cette dernière était à l'hôpital mardi après-midi, surveillée par des policiers. La SQ a refusé de confirmer cette information.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer