Enquête du coroner sur la mort du motoneigiste américain

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a ordonné mardi une enquête du Bureau du coroner concernant le décès du motoneigiste Glenn A. Dumont, survenu le 2 mars, près de l'Étape. Selon plusieurs sources, l'opération pour tenter de sauver l'Américain a été plutôt laborieuse et confuse.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a ordonné mardi une enquête du Bureau du coroner concernant le décès du motoneigiste Glenn A. Dumont, survenu le 2 mars, près de l'Étape. Selon plusieurs sources, l'opération pour tenter de sauver l'Américain a été plutôt laborieuse et confuse.

Le résident du Maine, âgé de 69 ans, est mort à la suite d'un face-à-face dans un sentier de la réserve faunique des Laurentides, un peu au sud du lac Jacques-Cartier. Il a fallu 45 minutes pour sortir M. Dumont du bois, ce qui a soulevé plusieurs questions concernant l'efficacité de l'intervention et ses effets sur les chances de survie du motoneigiste.  

L'accident a pourtant eu lieu à trois kilomètres (en forêt) d'un poste permanent de la Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec (CTAQ), à l'Étape. 

Le 2 mars, un premier appel a été fait vers 12h17 pour un homme gravement blessé, puis un second à 12h24. Des ambulanciers ne sont partis vers le centre hospitalier «pour un polytraumatisé» - fort probablement M. Dumont - qu'à 13h. Un autre transport a été effectué à 13h24 avec un second blessé.  

Un citoyen qui s'est déplacé pour alerter les secours après la collision s'est confié au FM93, lundi. Selon Éric Allaire, les employés de la CTAQ ont refusé de se rendre dans les sentiers où se trouvaient les individus blessés. «Je leur ai demandé s'ils étaient prêts. L'ambulancière, une dame, a dit non, qu'ils ne pouvaient pas aller là», a-t-il raconté. L'homme était prêt à fournir du matériel pour transporter les ambulanciers (casques, gants), mais rien n'y a fait, a-t-il dit. 

La CTAQ s'explique en invoquant un protocole ministériel en vigueur. «Malheureusement, le système fait en sorte qu'il faut attendre l'équipe de sauvetage [SQ ou armée]. On n'aurait pas pu agir autrement», a expliqué Dominic Chaput, directeur des opérations par intérim à la CTAQ. «Notre travail est d'aller donner des soins, mais pas nécessairement de mettre notre vie en danger. Il y a eu des situations problématiques par le passé. C'est ce qui fait que, maintenant, il y a un protocole établi.»

Aucune interdiction aux ambulanciers

S'il a refusé de commenter le dossier sur lequel il venait d'ordonner une enquête, le ministre Barrette y est tout de même allé de cette déclaration : «Quand on regarde les protocoles qui sont établis actuellement, rien n'interdit aux ambulanciers d'aller dans une piste de motoneige. Encore faut-il qu'il y ait certaines conditions.» «Ce sera au coroner de dire si le protocole s'est exercé correctement», a-t-il ensuite lancé.

Les deux principaux critiques de l'opposition en matière de santé à l'Assemblée nationale avaient réclamé des éclaircissements, lundi. Au Parti québécois, Diane Lamarre a demandé au ministre Barrette de clarifier les rôles des différents services d'urgence. «C'est totalement inacceptable pour les familles», a-t-elle tonné à propos de l'intervention du 2 mars, que même la CTAQ a qualifié de «pas simple». Mme Lamarre espère que le gouvernement révisera les procédures d'urgence, notamment pour la réserve faunique des Laurentides.

Le caquiste François Paradis avait quant à lui réclamé une enquête indépendante.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer