450 000 $ exigés pour des agressions sexuelles d'il y a 50 ans

Un homme, victime alléguée de nombreuses agressions sexuelles  de la part d'un... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un homme, victime alléguée de nombreuses agressions sexuelles  de la part d'un chambreur de ses parents, en 1968, intente une poursuite de plus de 450 000$ pour obtenir réparation.

Jean-Paul (prénom fictif), aujourd'hui âgé de 60 ans, affirme avoir été agressé sexuellement par Raymond Gauthier, 68 ans, ancien chambreur de ses parents, dans leur maison près de l'Université Laval. Une plainte criminelle a d'ailleurs été autorisée et Gauthier doit subir son procès en mai. L'homme a par ailleurs annoncé son intention de coupable en mai à une accusation de possession de pornographie juvénile.

Jean-Paul n'a pas attendu de connaître le sort que réservera la justice criminelle à Raymond Gauthier pour intenter une poursuite en dommages d'un peu plus de 450 000 $.

Le chambreur aurait commencé par se lier d'amitié avec le jeune garçon de 12 ans, lui offrant notamment du chocolat. 

Jean-Paul allègue avoir d'abord vu Raymond Gauthier se masturber en le regardant par la porte de sa chambre. Durant les semaines suivantes, il aurait fait subir au garçon des attouchements, caresses et fellations. 

Menaces de mort

Jean-Paul affirme qu'il était soumis à une contrainte physique et psychologique. Raymond Gauthier, dit-il, lui ordonnait de garder «le silence absolu sur les agressions en le menaçant de sévices physiques et de mort» s'il le dénonçait. 

Les agressions auraient cessé lorsque le garçon a frappé son tourmenteur.

Le plaignant dit avoir refoulé les événements durant plus de 50 ans, figé par la honte et la culpabilité. Il affirme, rapport de psychologue-expert en main, avoir été dans l'incapacité d'agir jusqu'en mars 2013, ce qui viendrait le mettre à l'abri du délai de prescription. Jean -Paul allègue que c'est en voyant dans le journal la photo de Raymond Gauthier, accusé de possession de pornographie juvénile, qu'il a décidé de dénoncer les agressions passées.

Le plaignant affirme que sa vie a été profondément marquée par les agressions qu'il dit avoir subies à l'adolescence. Il s'est mis à boire, à consommer de l'alcool et a commis de nombreux délits qui l'ont mené en centre de rééducation. Il dit avoir toujours ressenti beaucoup de malaises en présence des hommes et a connu des difficultés dans ses relations avec les femmes. 

Il est aujourd'hui traité en psychiatrie et doit prendre ce qu'il qualifie de lourde médication.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer