Décédée sur le parvis de l'église Saint-Roch: «C'est pas notre Billie»

Billie Caron a été retrouvée sans vie sur... (Photothèque Le Soleil, collaboration spéciale Steve Jolicoeur)

Agrandir

Billie Caron a été retrouvée sans vie sur le parvis de l'église Saint-Roch dans la nuit de vendredi à samedi.

Photothèque Le Soleil, collaboration spéciale Steve Jolicoeur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «Je veux pas qu'on pense que ma blonde est une junkie. [...] Victime d'une surdose, GHB, drogue, c'est crissement pas elle.»

Thomas Tremblay, le copain de Billie Caron, a accepté de rencontrer Le Soleil afin de défendre la mémoire de celle qu'il aimait, décédée dans la nuit de vendredi à samedi sur le parvis de l'église Saint-Roch. Car à ses yeux, la jeune femme dépeinte dans certains médias depuis le drame, «c'est pas notre Billie, c'est pas elle».

Il fait référence à l'hypothèse émise par les policiers et rapportée par les journalistes selon laquelle la victime était peut-être intoxiquée au GHB au moment des faits.

«L'histoire, ce qu'elle ne dit pas, c'est que ma blonde, elle [habitait] en banlieue de Sainte-Foy. Une petite fille tranquille qui allait à l'école évangélique du primaire au secondaire. Et depuis qu'elle était avec moi, c'était zéro drogue. Elle avait dit : "Avec toi, j'ai pas besoin de ça." Elle prenait aucune drogue.»

«C'était une souriante, un porte-bonheur. C'était pas une fille à problèmes», ajoute celui qui partageait sa vie avec Billie Caron depuis janvier, bien qu'il l'ait connu il y a trois ans.

Il reproche à certains journalistes d'avoir misé sur le sensationnalisme en ne rapportant que la théorie de l'intoxication, alors que bien d'autres restent selon lui tout aussi plausibles à ce stade de l'enquête. «Ils ont pris la piste de la surdose et l'ont amplifiée.»

Celui qui n'était pas présent au moment des faits ne nie pas que sa copine puisse avoir été intoxiquée contre son gré - «je sais à 175 % que c'est pas volontaire» -, mais il préfère ne pas considérer cette hypothèse pour le moment. «Je peux pas croire à ça, sinon je dormirais pas.»

 

Billie Caron... (tirée de Facebook) - image 2.0

Agrandir

Billie Caron

tirée de Facebook

Un malaise

Il croit plutôt à la théorie du malaise, et ce, malgré le jeune âge de celle qu'il voyait comme «la mère de [ses] enfants». Préférant ne pas donner de détails, il raconte au Soleil que Billie Caron avait déjà été victime de malaises dans le passé. Une information qu'il a d'ailleurs transmise aux enquêteurs.

«Je vais accepter le fait que ce soit un malaise. Je prie pour ça, je crois à ça. J'essaye de penser à ça. Ce qui m'a permis d'être solide ces temps-ci, c'est ça», explique Thomas Tremblay d'un ton stoïque.

Le jeune homme ne croit pas non plus à l'hypothèse d'un lien quelconque entre le destin tragique de Billie Caron et le transport en ambulance vendredi soir d'une femme présentant des signes d'intoxication dans le secteur de Beauport.

Du côté du Service de police de la Ville de Québec, le porte-parole Pierre Poirier réitérait, mardi, qu'«il peut y avoir des similitudes avec un autre événement dans la même fin de semaine, mais il est trop tôt pour établir un lien entre ces deux événements».

Il ajoute que «l'enquête est toujours en cours et des expertises sont à venir pour nous aider à établir les circonstances de ce décès.» La veille, on mentionnait que seules l'analyse toxicologique et l'autopsie demandées permettraient d'établir hors de tout doute les causes du décès.

Pour Thomas Tremblay, lorsque les résultats de ces analyses seront divulgués, ce sera trop peu, trop tard. «L'analyse toxicologique sort d'ici une à deux semaines. Mais d'ici là, ça va être mort. On n'en entendra plus parler. Pis quand ça va sortir qu'il n'y avait aucune trace de drogue, ça va passer en tout petit» dans le journal, déplore-t-il.

En attendant, il a repris mardi le travail comme cuisinier au restaurant Chez Boulay. Après avoir «pleuré deux jours de suite non-stop», il ressentait le «besoin d'être occupé».

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer