Les employés de la meunerie Lactech sous le choc

L'homme aurait fait une chute de plusieurs mètres.... (Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur)

Agrandir

L'homme aurait fait une chute de plusieurs mètres. Il a été retrouvé près d'un camion par des collègues.

Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «C'est une journée très triste. Personne ne souhaite vivre quelque chose comme ça.» Les employés de la compagnie Lactech, à Lévis, sont sous le choc après la mort d'un livreur dans la nuit de lundi à mardi.

Vers 1h45, deux employés de l'usine située au 1900, 2e Rue Saint-Romuald, ont trouvé un homme, Réjean Larose, inconscient près d'un camion de livraison. Ils ont alors amorcé les manoeuvres de réanimation jusqu'à l'arrivée des services d'urgence.

Selon le porte-parole de la compagnie, Jean-Christophe Magnan, l'homme aurait chuté de sa remorque lors d'un déchargement de grains. «Toutefois, nous n'avons pas d'explication de ce qui aurait pu causer sa chute», indique-t-il. «Il s'agit d'une manoeuvre habituelle de monter sur le dessus d'une remorque afin de s'assurer que les compartiments sont bien vidés. Il y a des mesures de sécurité à prendre à chaque fois», ajoute-t-il.

L'homme de 52 ans, originaire de Saint-Isidore en Beauce, était un «camionneur expérimenté» et travaillait pour la compagnie de transport Sylvain Grenier. Il était bien connu des employés de la meunerie. «Beaucoup de nos employés reliés aux opérations le connaissaient, souligne M. Magnan. C'était un visage familier. Les gens sont sous le choc».

Support psychologique

D'ailleurs, un support psychologique a été offert aux employés. En début de journée, un communiqué a été envoyé à l'ensemble des employés de l'usine. «Nous avons mis en place un suivi pour les gens qui sont plus affectés et qui sentent un besoin d'accompagnement pour encaisser le choc», dit-il.

Lorsque les policiers sont arrivés sur place durant la nuit, la victime était inconsciente. L'homme aurait fait une chute de près de quatre mètres. Il a été transporté à l'Hôtel-Dieu de Lévis où son décès a été constaté.

Il s'agit du premier accident de la sorte pour la compagnie Lactech. «Ce n'est jamais arrivé. C'est la première fois de l'histoire de l'entreprise», affirme M. Magnan, ajoutant que «les pompiers, les policiers et l'ambulance étaient ici en moins de cinq minutes».

Une enquête a été ouverte par la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST, anciennement CSST). Lorsque les inspecteurs de la CNESST se sont présentés sur place, ils ont constaté que la rampe de sécurité de la passerelle du semi-remorque était abaissée.

«C'est une rampe située sur le haut de la citerne», indique le porte-parole de la Commission, André S. Résendes. «Elle doit être relevée afin d'éviter les chutes. C'est toutefois prématuré que dire que la rampe est en cause. Il peut y avoir plusieurs autres facteurs, comme un malaise. Le rapport d'accident, qui devrait être dévoilé d'ici six mois, va nous en dire plus», ajoute-t-il.

La meunerie de Saint-Romuald compte 19 employés.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer