La cliente a fait des avances, se défend le chauffeur de taxi

Le chauffeur de taxi Sofiane Mimouche affirme que c'est sa jeune cliente qui... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le chauffeur de taxi Sofiane Mimouche affirme que c'est sa jeune cliente qui lui a fait des avances sexuelles. Il n'a fait qu'embarquer dans son jeu, dit-il.

L'homme de 37 ans, arrivé d'Algérie il y a trois ans, a donné mardi sa version de la fameuse course de taxi du 27 octobre 2014.

Selon Sofiane Mimouche, l'étudiante universitaire a embarqué dans son taxi vers 2h du matin, après être sortie du bar L'Ozone sur Grande Allée.

Contrairement à ce que disait la plaignante de 19 ans en témoignage lundi, la cliente n'était pas en état d'ébriété avancée selon le chauffeur de taxi.

La cliente s'est assise à côté de lui à l'avant, après s'être informée s'il prenait la carte de crédit. Elle a annoncé qu'elle voulait aller à Sainte-Foy.

Après quelques minutes de trajet, la jeune femme aurait mis sa main sur celle du chauffeur. Ce dernier a aussitôt retiré sa main, a-t-il témoigné.

Quelques minutes plus tard, elle aurait mis sa main sur son entrejambe avant de descendre sa fermeture éclair et de le masturber. Le chauffeur n'aurait alors pas protesté.

Elle l'aurait par la suite embrassé et lui aurait montré le sein gauche, affirme l'accusé.

Après ces avances, le chauffeur aurait commencé à caresser les parties génitales de la cliente qui, dit-il, a posé son pied droit sur le tableau de bord et montré des signes de plaisir.

À un moment, la cliente aurait même sorti un condom et tenté de lui enfiler, explique Sofiane Mimouche. Il n'était pas clair, dans le récit du chauffeur, si les gestes se sont produits sur la route ou alors qu'il était stationné. 

Une fois le taxi arrivé près de la gare d'autobus de Sainte-Foy, la jeune cliente est sortie en courant de la voiture sans payer les 25 $ qu'elle devait au chauffeur, a-t-il témoigné.

La cliente aurait donné un numéro de téléphone au chauffeur, qui dit l'avoir inscrit sur son téléphone cellulaire. Il lui aurait envoyé un message texte quelques heures plus tard pour tenter de récupérer son argent. Cette communication n'a toutefois jamais pu être retracée.

Sofiane Mimouche, 37 ans... - image 2.0

Agrandir

Sofiane Mimouche, 37 ans

Mauvais rêve

Lorsqu'il a été arrêté un mois plus tard, Sofiane Mimouche affirme qu'il s'est crû dans un mauvais rêve. «Quand les policiers m'ont parlé d'agression sexuelle, je pensais qu'il y avait une erreur, a-t-il témoigné. C'est elle qui a commencé, je ne l'ai pas forcée à m'embrasser ou à me montrer ses seins.»

La plaignante avait affirmé lundi que le chauffeur lui avait fait des attouchements sexuels au cours du trajet.

Le chauffeur, qui travaillait pour Taxi-Coop, est sans antécédent judiciaire. Il affirme qu'il était fiancé à une Algérienne au moment des faits allégués. Il avait aussi un profil sur le site de rencontre Badoo.

La juge Johanne Roy rendra son jugement vendredi.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer