Vol plané dans un mur

La motoneige a terminé sa course contre un... (Collaboration spéciale Steve Jolicoeur)

Agrandir

La motoneige a terminé sa course contre un chalet où leurs amis étaient réunis, alors que les deux passagers ont fait un saut d'environ 50 pieds dans les airs avant d'atterrir sur le toit de la résidence.

Collaboration spéciale Steve Jolicoeur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Une femme dans la vingtaine se trouvait entre la vie et la mort, samedi soir, après avoir fait un vol plané d'une centaine de pieds lors d'un accident de motoneige, plus tôt dans la journée, à Lac-Beauport.

La jeune femme, originaire de La Malbaie, prenait place sur une motoneige en compagnie d'un jeune homme de 21 ans sur un sentier près de sa résidence, le long du Lac Tourbillon, à Lac-Beauport. Un peu avant 3h dans la nuit de vendredi à samedi, le duo aurait percuté une butte de neige en bordure du chemin du Barrage.

Les deux victimes et la motoneige auraient alors effectué un long vol plané d'une centaine de pieds par-dessus la route, pour finalement aboutir dans le mur de la maison de la jeune femme, située au29 chemin du Barrage, où leurs amis faisaient la fête. Ils se sont écrasés sur la façade avant de la résidence, à huit pieds du sol, tout juste sous le toit, la motoneige défonçant la porte d'entrée sous eux.

Selon la Sûreté du Québec, aucun des deux jeunes ne portait de casque de sécurité. La vitesse et l'alcool pourraient être en cause dans l'accident. Selon les premiers éléments de l'enquête, la jeune femme était aux commandes de la motoneige.

En fin de journée, samedi, la présumée conductrice se trouvait toujours entre la vie et la mort. L'homme à ses côtés a subi de graves blessures, mais a repris conscience sur les lieux de l'accident à l'arrivée des secours. Un soulier de ce dernier a été retrouvé par les pompiers sur le toit de la résidence, vraisemblablement projeté là lors de l'impact. Selon une voisine, la femme, qui habite dans la maison du chemin du Barrage avec son conjoint depuis quelques années, était une habituée de la motoneige.

«Je les ai vus circuler sur le sentier juste avant d'aller me coucher, comme c'est souvent le cas. Ils n'avaient pas l'air de rouler particulièrement vite. Un peu avant 3h, moi et mon mari avons été réveillés par les lumières des véhicules d'urgence. On s'est rapidement rendu sur les lieux pour voir si on pouvait aider d'une quelconque façon. L'accident était survenu quelques minutes plus tôt, les gens présents étaient vraiment en panique», explique-t-elle, ajoutant que la victime et son conjoint, qui n'est pas l'homme qui prenait place sur la motoneige avec elle, n'ont jamais été des voisins problématiques. «Ils n'ont pas l'habitude de rouler jusqu'à aussi tard dans la nuit.»

Pas d'autres blessés

Aucune des personnes présentes à la fête à l'intérieur de la maison au moment de l'accident n'a été blessée, mais plusieurs ont été transportées à l'hôpital en état de choc.

Un enquêteur reconstitutionniste de la Sûreté du Québec a par ailleurs été dépêché sur les lieux de l'accident, samedi, afin de déterminer les circonstances exactes de ce dernier. En date du 15 février, deux accidents mortels de motoneige avaient été recensés par la SQ dans la Capitale-Nationale cette saison. Dans la province, le chiffre s'élève à une quinzaine de décès. Cela fait suite à un hiver 2014-2015 meurtrier où 34 motoneigistes, dont trois jeunes enfants, ont perdu la vie. Une hausse dramatique par rapport aux 23 décès de l'année précédente.

Pas d'autres blessés

Aucune des personnes présentes à la fête à l'intérieur de la maison au moment de l'accident n'a été blessée, mais plusieurs ont été transportées à l'hôpital en état de choc.

Un enquêteur reconstitutionniste de la Sûreté du Québec a par ailleurs été dépêché sur les lieux de l'accident, samedi, afin de déterminer les circonstances exactes de ce dernier.

En date du 15 février, deux accidents mortels de motoneige avaient été recensés par la SQ dans la Capitale-Nationale cette saison. Dans la province, le chiffre s'élève à une quinzaine de décès. Cela fait suite à un hiver 2014-2015 meurtrier où 34 motoneigistes, dont trois jeunes enfants, ont perdu la vie. Une hausse dramatique par rapport aux 23 décès de l'année précédente.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer