Le fils de l'ex-consule du Canada à Miami évite la prison

Marc Wabafiyebazu, 15 ans, devra passer six mois... (AP, Walter Michot)

Agrandir

Marc Wabafiyebazu, 15 ans, devra passer six mois dans un camp de redressement, puis sera assigné à résidence pendant deux ans.

AP, Walter Michot

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monde
Monde

soleil monde TOC »

Colin Perkel
Agence France-Presse
Miami

Le fils de l'ex-consule du Canada à Miami échappe à la prison, mais ira en camp de redressement pour la fusillade qui avait coûté la vie à son frère et à un trafiquant de drogue, selon un accord accepté vendredi par la justice américaine.

Marc Wabafiyebazu, 15 ans, devra passer six mois dans un camp de redressement de Miami et sera ensuite assigné à résidence pendant deux ans, d'après l'accord présenté à une juge d'un tribunal de cette ville du sud-est des États-Unis.

Selon la police, l'adolescent et son frère Jean, 17 ans, tous deux fraîchement arrivés à Miami un mois plus tôt, s'étaient rendus le 30 mars 2015 dans une maison de la ville avec l'intention d'y dérober un kilo de cannabis à des trafiquants à bord d'une voiture appartenant à leur mère et munie de plaques diplomatiques.

Inculpé dans un premier temps pour assassinat, l'adolescent risquait une peine de prison ferme. Après des négociations avec les procureurs, il a accepté les chefs d'inculpation moins lourds d'homicide involontaire, vol à main armée et agression. Il sera soumis à une période de mise à l'essai de huit ans.

L'adolescent, qui avait été placé en détention provisoire dans une prison pour adultes, est apparu vendredi devant la juge Teresa Mary Pooler vêtu d'un uniforme marron de prisonnier et menotté.

«Je suis la mère la plus heureuse du monde aujourd'hui parce que je vais retrouver mon fils», a déclaré aux journalistes Roxanne Dubé, qui avait abandonné son poste de consule du Canada après les faits. Elle a dit vouloir rester à Miami pour veiller sur celui qui est désormais son fils unique.

Lors de la fusillade qui avait éclaté en mars, l'aîné des deux frères et un des trafiquants avaient été tués. Deux autres dealers avaient été blessés. Selon ses avocats, Marc Wabafiyebazu était resté dans la voiture pendant que son frère tentait de dérober la drogue. C'est seulement après que la fusillade eut éclaté qu'il se serait emparé d'une arme et aurait tiré en l'air pour attirer l'attention de la police.

Mais, selon les lois de Floride, toute personne participant à un délit violent au cours duquel une personne est tuée peut être inculpée pour assassinat.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer