Qui a volé la cloche du Rotary?

La cloche disparue... (Photo fournie par le SPVQ)

Agrandir

La cloche disparue

Photo fournie par le SPVQ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Les enquêteurs de la police de Québec ont sur les bras un vol un peu particulier à résoudre: le 9 novembre, au Château Frontenac, un voleur est parti avec la cloche de bronze presque centenaire du Club Rotary de Québec. L'objet servait à ouvrir les réunions hebdomadaires et à ramener les membres à l'ordre depuis plusieurs décennies.

Le suspect recherché, capté par les caméras de... (Photo fournie par le SPVQ) - image 1.0

Agrandir

Le suspect recherché, capté par les caméras de surveillance du Château Frontenac.

Photo fournie par le SPVQ

«Notre club a été fondé en 1919. Ce n'est pas la cloche originale, mais elle remonte certainement à entre 1920 et 1925. Il ne s'en fait plus des comme celle-là. Elle est en bronze, elle est très lourde et fait un pied de hauteur par une dizaine de pouces de large», explique au Soleil Mme Nicole Leblanc, présidente du Club Rotary de Québec.

La police a diffusé, mercredi, un communiqué de presse avec des images de la cloche et du voleur - un homme d'environ 50 ans aux cheveux gris et tout de noir vêtu - qui ont été captées par les caméras de surveillance du Château Frontenac.

Valeur

«La cloche, comme tous les autres objets du club, était gardée dans un bac qui était dans une salle verrouillée au Château Frontenac, où nous tenons toutes nos réunions. La porte a été ouverte quand quelqu'un faisait faire des visites des salles. Il semblerait qu'en l'espace de cinq minutes, l'homme soit parti avec la cloche. Il a laissé tous les autres objets, il n'a pris que ce qui avait de la valeur», poursuit Mme Leblanc.

Le bronze est un alliage composé de 60 % à 95 % de cuivre et d'autres métaux, essentiellement de l'étain, mais parfois de l'aluminium et du plomb. Le prix du cuivre, longtemps sous la barre de 1,50 $ américain la livre, a augmenté à près de 4,50 $ américains la livre en 2011. La livre de cuivre se négocie présentement toujours à près de 2,10 $ américains.

Le Club Rotary de Québec devrait payer plus de 700 $ pour faire fabriquer une nouvelle cloche si celle-ci n'est pas retrouvée. «Au-delà du coût, cette cloche a une valeur sentimentale pour nos membres, surtout les plus anciens qui sont là depuis plus de 30 ou même 40 ans», poursuit la présidente.

À sa connaissance, aucun autre Club Rotary du Québec n'aurait vu disparaître sa cloche récemment. «Par le passé, il y en a qui volaient la cloche pour faire une blague, mais ils la rapportaient ensuite et, de toute manière, c'est quelque chose qui ne se fait plus depuis longtemps», explique Mme Leblanc.

Selon la police, le vol aurait été commis entre 18h et 6h dans la soirée ou la nuit du 9 au 10 novembre. Toute personne détenant des renseignements concernant ce vol peut communiquer avec le Service de police de la Ville de Québec au 418 641-2447 ou au 1 888 641-2447 en mentionnant le numéro de dossier QUE160102-072. Toutes les informations reçues seront traitées de façon confidentielle.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer