École secondaire Vanier: élèves et parents ignoraient la présence de rats

L'école secondaire Vanier est au prise avec un...

Agrandir

L'école secondaire Vanier est au prise avec un problème de rats. «Ils en ont encore attrapé cinq en fin de semaine dernière», a-t-on rapporté au Soleil.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'infestation de rats qui frappe l'école secondaire Vanier n'était finalement pas connue de tous, comme le soutenait, lundi, la Commission scolaire de la Capitale. De plus, la situation «sous contrôle» ne le serait pas autant que le disent les autorités.

Des membres du personnel à qui Le Soleil a parlé ont été choqués de lire dans notre édition de mardi que la Commission scolaire affirmait avoir «informé tout le monde» sur la présence de rats dans l'établissement depuis la rentrée d'automne.

Selon ce qu'il a été possible d'apprendre, la direction aurait plutôt avisé les enseignants de se taire. Ces derniers auraient suivi la consigne par crainte de se voir imposer une mesure disciplinaire. Ce sont ces mêmes craintes qui les poussent aujourd'hui à parler sous le couvert de l'anonymat, explique un interlocuteur.

Selon lui, ni les élèves ni les parents n'ont été avisés. Même le conseil d'établissement n'aurait pas été mis au courant. Le Soleil a voulu valider ces informations, mardi, auprès de la CS de la Capitale, en vain. Depuis la parution de l'article, il va sans dire que c'est le sujet de l'heure à l'école.

Mardi, la porte-parole de la commission scolaire déclarait dans nos pages que la «situation était sous contrôle» bien que l'entreprise embauchée en début d'année scolaire n'ait toujours pas réussi à éradiquer la vermine qui court dans les murs et les plafonds.

«Ils en ont encore attrapé cinq en fin de semaine dernière», rapporte-t-on au Soleil. Les personnes interrogées font état de plusieurs dégâts observés dans des classes et même à la cafétéria.

«Ça a commencé au sous-sol, puis ça a monté au premier et au second étage.» Selon cette personne, des sachets de café éventrés ont été retrouvés à la cafétéria, comme quoi des rats avaient visité l'endroit. Certains locaux, surtout ceux du sous-sol, sont les plus touchés. On entendrait des rats «se promener» de façon quasi quotidienne.

Récemment, un véritable garde-manger a été mis au jour après avoir l'ouverture d'un mur. Bien que les rats se promènent surtout la nuit, certains commencent à se demander s'ils ne tomberont pas bientôt en présence d'un représentant de la famille des rongeurs. Et si ça devait arriver, comment devraient-ils réagir?

Interpellé, le Directeur de la santé publique de la Capitale-Nationale a conclu qu'il n'y avait aucun risque pour la santé des élèves et du personnel. Il a cependant jugé bon d'émettre quelques recommandations, notamment en matière d'hygiène. Des consignes suivies par la direction.

À savoir

La reproduction est très rapide chez le rat. La femelle atteint la maturité sexuelle à deux ou trois mois et sa gestation est de 24 jours. Chaque portée compte de 6 à 8 jeunes pour un maximum de cinq portées par année.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer