La «Famille Ecstasy» demeure derrière les barreaux

Daniel Cozak avait été supris pas notre photographe... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Daniel Cozak avait été supris pas notre photographe lorsqu'il a été arrêté.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Daniel Cozak, ex-professeur de chimie à l'Université Laval, et son fils Samuel, étudiant à l'École du Barreau, devront demeurer incarcérés durant les procédures intentées contre eux à la suite du démantèlement de deux laboratoires de fabrication d'ecstasy d'une capacité de 1,5 million de comprimés par semaine.

Dans une décision de 48 pages, le juge Sébastien Proulx s'est opposé à la remise en liberté de l'homme de 66 ans et de son fils de 24 ans dont les profils rappellent étrangement ceux des personnages de Walter White et de Saul Goodman dans la populaire série télé Breaking Bad. Un deuxième fils, Charles Cozak, 26 ans, est aussi impliqué dans cette affaire.

Le juge a estimé que les preuves présentées durant les quatre jours de l'enquête sur leur remise en liberté, dont une ordonnance de non-publication nous interdit de révéler la teneur, ont toujours démontré un important caractère de pertinence et qu'elles sont dignes de foi. «La preuve est volumineuse. La preuve matérielle est immuable, durable et invariable et celle-ci pourra difficilement être contredite», écrit-il.

Il a également ajouté que les infractions sont graves, que la probabilité de condamnation est excessivement sérieuse et qu'il n'avait pas été rassuré quant respect éventuel de conditions de mise en liberté, même avec l'accompagnement quotidien d'une tierce personne.

«Malgré l'absence de condamnations antérieures, le tribunal conclut que la confiance nécessaire et à la base de tout cautionnement n'existe tout simplement pas ici et spécifiquement pour chacun des prévenus», a ajouté le juge Proulx.

Il a également parlé de l'impact des drogues de synthèse comme le méthylène-dioxy-méthamphétamine (ecstasy) sur la société, plus particulièrement dans le district judiciaire de Montmagny, voisin de celui de Québec, où il agit comme juge résident.

«[Je] constate chaque semaine la déchéance d'individus majeurs et mineurs, ayant de bons emplois, une bonne famille ou un avenir prometteur, parce qu'ils ont délibérément, par ignorance ou malheureusement "succombé" aux plaisirs immédiats et malsains de ces substances maintenant devenues bon marché, et ainsi développé des assuétudes de longues durées et/ou débuté une criminalité parallèle», a-t-il déclaré.

«La production de telles substances est définitivement "la source ou le commencement" du ou des problèmes qui rongent les plus vulnérables, les plus faibles, les moins vigilants et ceux qui ignorent véritablement la nature de ce qu'ils consomment», a-t-il conclu avant de rejeter la demande de remise en liberté du père et du fils. Ceux-ci reviendront devant le tribunal le 11 mars pour orientation.

Enquête d'un an

L'enquête, qui avait duré près d'un an, avait permis de démanteler en septembre un mégalaboratoire à Lac-Baker, au Nouveau-Brunswick, et un autre à Saint-Camille-de-Lellis, près de la frontière américaine dans les Etchemins. Il s'agissait de la première fois que la police démantelait au Québec des laboratoires conçus pour fabriquer les éléments précurseurs entrant dans la composition des comprimés d'ecstasy, à savoir le phénylacétone et le méthylène-dioxy-amphétamine.

Une source avait alors révélé au Soleil que les laboratoires étaient munis d'équipements à la fine pointe de la technologie et que l'ex-professeur faisait entrer au pays des centaines de kilos de substances considérées comme légales lorsqu'elles sont importées séparément. C'est grâce à sa formation que le chimiste aurait pu les mélanger pour obtenir ces produits illégaux.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer