Collision avec un autobus de jeunes hockeyeurs: la conductrice est décédée

La collision est survenue sur la route 365, près... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

La collision est survenue sur la route 365, près du rang de la Montagne, à Saint-Raymond. Sandra Royer, 34 ans, circulait en direction nord lorsqu'elle a voulu effectuer un virage vers la gauche, l'obligeant à traverser la voie inverse.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'automobiliste blessée gravement dans une collision avec un autobus scolaire nolisé par une équipe de hockeyeurs du Nunavik, mardi, est finalement décédée à l'hôpital, mercredi.

La collision est survenue sur la route 365, près du rang de la Montagne, à Saint-Raymond. Sandra Royer, 34 ans, circulait en direction nord lorsqu'elle a voulu effectuer un virage vers la gauche, l'obligeant à traverser la voie inverse.  

«Pour une raison qu'on ignore, un second véhicule qui arrivait derrière n'a pas freiné», a expliqué la Sûreté du Québec (SQ) le jour de l'accident. En conséquence, la voiture de Mme Royer a été poussée vers la voie inverse contre son gré.

Le chauffeur de l'autobus scolaire qui arrivait en direction sud n'a pas pu éviter l'impact latéral avec l'automobile de la victime, qui avait été transportée d'urgence au centre hospitalier, dans un état critique. 

Ce sont des proches de Sandra Royer, originaire de Saint-­Raymond qui ont d'abord confirmé le décès sur Facebook mercredi soir. 

«Nous pouvons maintenant vous confirmer que nous avons laissé partir Sandra cet après-midi à 15h... Nous sommes dévastés et sans mots... Nous allons maintenant commencer notre deuil entourés de nos familles, de nos amis, du copain et des amis de Sandra», a écrit son père sur le réseau social. 

La SQ a confirmé le décès seulement jeudi, ainsi que l'identité de Mme Royer. Le corps policier a confirmé qu'une enquête était toujours en cours pour connaître les causes exactes de la collision.

Mauvais souvenir

Cet événement tragique risque de demeurer gravé dans la mémoire des jeunes joueurs de niveau atome des Nordiks du Nunavik qui se trouvaient à bord de l'autobus accidenté. Aucun d'entre eux n'a été blessé sérieusement. 

L'équipe, qui participe au programme de développement Joé Juneau, doit prendre part comme prévu au tournoi de Saint-Raymond, cette semaine. 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer