La SQ épingle cinq des six auteurs d'un violent braquage à Matane

Les faits remontent au 6 novembre, peu avant... (PHOTO PASCAL RATTHÉ, ARCHIVES LE SOLEIL)

Agrandir

Les faits remontent au 6 novembre, peu avant 2h du matin, alors que des individus cagoulés se sont introduits par effraction dans une résidence de la rue Saint-Marc à Matane. Ils ont séquestré, puis battu un couple de septuagénaires, pour ensuite s'enfuir avec une petite somme d'argent et une carte bancaire.

PHOTO PASCAL RATTHÉ, ARCHIVES LE SOLEIL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Matane) Ils étaient six. Ils sont entrés en pleine nuit dans une résidence, ont séquestré, battu sauvagement et volé un pauvre couple de septuagénaires de Matane. La police les a tous épinglés, sauf un, le présumé leader du groupe, qui est activement recherché par la police pour ce crime odieux.

La Sûreté du Québec (SQ) demande l'aide du... - image 1.0

Agrandir

La Sûreté du Québec (SQ) demande l'aide du public afin de localiser Yanic Vaillancourt, 27 ans.

La Sûreté du Québec (SQ) demande l'aide du public afin de localiser Yanic Vaillancourt, 27 ans. Il mesure 1 mètre 65 (5 pieds 5 pouces), pèse 64 kg (141 livres), a les cheveux bruns et les yeux bleus. «Cet individu pourrait se retrouver n'importe où au Québec, fait savoir l'agent d'information de la SQ, Claude Doiron. Il n'a pas de voiture. On ignore comment il se déplace. Il est connu des policiers.» Toute information pouvant permettre de retracer le malfaiteur peut être communiquée de façon confidentielle à la centrale de l'information criminelle de la SQ au 1 800 659-4264.

Les faits remontent au 6 novembre, peu avant 2h du matin, alors que des individus cagoulés, âgés de 16 à 52 ans, se sont introduits par effraction dans une résidence de la rue Saint-Marc à Matane. Ils ont séquestré, puis battu un couple de septuagénaires, pour ensuite s'enfuir avec une petite somme d'argent et une carte bancaire. Les victimes ont été lâchement brutalisées. «Ces gens-là ont été blessés, hospitalisés et ont subi un violent choc nerveux, rapporte le sergent Doiron. C'est un crime odieux et crapuleux de s'en prendre à des personnes âgées comme ça, à des gens vulnérables.»

C'est grâce à des images captées par une caméra de surveillance du guichet automatique où l'on voit un individu qui tente d'utiliser la carte qui a été subtilisée ainsi que grâce à des informations du public que la SQ a pu arrêter, mercredi, cinq d'entre eux, dont l'un est mineur. Ils font face à des accusations de vol qualifié, introduction par effraction, voies de fait et complot dans le but de commettre un acte criminel.

Ils ont comparu au cours des deux derniers jours au palais de justice de Matane. Il s'agit de Daniel Lefrançois, 21 ans, Patrick Bujold, 52 ans et Billy Gagné, 37 ans. Un suspect de 16 ans et un autre de 52 ans ont également comparu. Ce dernier a été libéré sous promesse de comparaître, tandis que Lefrançois et Bujold demeurent derrière les barreaux jusqu'à leur enquête pour remise en liberté qui a été fixée à mercredi. Une accusation de bris de conditions s'ajoute aux autres dans le cas de Daniel Lefrançois. Tous ces individus sont des résidents de Matane et de Saint-René-de-Matane. (Avec la collaboration spéciale d'André Bécu)

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer