Les propriétaires de la garderie La Forêt enchantée arrêtés pour fraude

La garderie La Forêt Enchantée, fréquentée par 61... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

La garderie La Forêt Enchantée, fréquentée par 61 enfants, avait été mise en tutelle.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Quatre personnes ont été arrêtées tôt mercredi, à Chambly, à Greenfield Park et à Saint-Hubert, pour une fraude de près de 15 millions $ dans le réseau des garderies privées subventionnées. Ces investisseurs de la Montérégie auraient utilisé un prête-nom pour acquérir entre autres la garderie La Forêt enchantée, de Beauport, en décembre 2014.

Ayant de sérieux soupçons, le ministère de la Famille avait déjà mis cette garderie en tutelle depuis le mois d'août 2015. Depuis, le Ministère assure lui-même la gestion du personnel et des 61 enfants qui fréquentent ce milieu de garde.

Une enquête déclenchée en 2014 et menée en collaboration avec la Sûreté du Québec a permis de mettre au jour ce stratagème frauduleux. Les propriétaires faisaient des profits avec leurs garderies subventionnées et s'en servaient pour en acheter d'autres. Ils utilisaient des prête-noms en faisant fi de la règle du maximum de cinq permis de garderie et de 300 places subventionnées pour un même propriétaire.

Les quatre suspects devront répondre à des accusations de fraude, de complot et de recyclage des produits de la criminalité. Claude Denis, porte-parole de la Sûreté du Québec, ne peut identifier les suspects, car ils comparaîtront seulement jeudi au palais de justice de Longueuil.

Le ministère de la Famille ne peut confirmer le nombre exact de garderies visées, mais les deux établissements qui ont déjà été médiatisés, soit les Jardins de Leckie, de Saint-Hubert (aujourd'hui fermé) et La Forêt enchantée, de Beauport, feraient partie du lot. 

«Pour nous, l'important, c'est d'aviser les parents et d'assurer la continuité des services, dans la mesure du possible», indique la porte-parole Nathalie Lévesque. Selon elle, en aucun cas la santé et la sécurité des enfants n'a été compromise, les propriétaires étant plutôt des investisseurs, qui étaient rarement présents dans les milieux de garde.

Toujours ouverte

À La Forêt enchantée, les activités ont eu lieu normalement mercredi, soutient l'administratrice provisoire Kathy Chambers. La garderie, qui est toujours sous tutelle, cherche de nouveaux acquéreurs.

En novembre, les éducatrices de la garderie située au 787, rue Seigneuriale, avaient sonné l'alarme, car celle-ci allait cesser d'être subventionnée et plusieurs parents furieux menaçaient de la quitter. Le ministère de la Famille a finalement accepté de continuer à subventionner les places à 7,55 $ par jour jusqu'au 22 mars, le temps qu'on trouve un nouveau propriétaire au milieu de garde.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer