Le narcotrafiquant «El Chapo» capturé... encore une fois!

Joaquin «El Chapo» Guzman s'était évadé de la... (Photothèque Associated Press)

Agrandir

Joaquin «El Chapo» Guzman s'était évadé de la prison de haute sécurité d'Altiplano, près de Mexico, en empruntant un tunnel de 1,5 kilomètre qui débouchait sur une maison en construction.

Photothèque Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sylvain Estibal
Agence France-Presse
Mexico

Le narcotrafiquant en fuite Joaquin «El Chapo» Guzman a été arrêté vendredi, six mois après son évasion spectaculaire par un tunnel d'une prison de haute sécurité.

«Mission accomplie: nous l'avons eu. Je veux informer les Mexicains que Joaquin Guzman Loera a été arrêté», a annoncé le président mexicain Enrique Pena Nieto, dont la popularité avait largement pâti de la cavale du baron de la drogue, sur son compte Twitter.

Le président avait obtenu des succès notables dans la lutte contre le trafic de drogue au début de son mandat, avant de voir son image ternie par l'évasion du baron le plus recherché du monde le 11 juillet.

Il a raconté, lors d'une conférence de presse vendredi, que l'arrestation d'«El Chapo» avait nécessité «des jours et des mois» d'efforts et qu'elle constituait une «fierté» pour tous les Mexicains.

Il a été arrêté «dans un hôtel» près de Los Mochis, localité située tout près de la côte dans l'État de Sinaloa (nord-ouest), sa région natale, a affirmé le gouverneur de l'Etat Mario Lopez Valdez sur Radio Formula.

Une source gouvernementale a indiqué que le narcotrafiquant avait été capturé lors d'une opération menée «par la seule» Marine mexicaine à Los Mochis. Un peu plus tôt dans la journée, la Marine avait informé avoir tué cinq suspects lors d'une fusillade vendredi dans cette même ville.

La Marine mexicaine avait récemment conduit plusieurs opérations dans les États de Sinaloa et Durango (nord-ouest) pour tenter de capturer le fugitif de 58 ans après son évasion, le 11 juillet.

Roi des tunnels

L'Agence américaine antidrogue (DEA) s'est dite «extrêmement satisfaite» de cette arrestation. Les États-Unis avaient demandé son extradition après son arrestation en février 2014, mais le Mexique avait refusé, tenant à le juger sur place. Les autorités mexicaines pourraient cette fois accepter d'extrader le chef du cartel de Sinaloa.

Joaquin «El Chapo» Guzman, 58 ans, s'était évadé de la prison de haute sécurité d'Altiplano, près de Mexico, en empruntant un tunnel de 1,5 km sur une moto fixée sur des rails et qui débouchait sur une maison en construction.

Une récompense de 3,8 millions $ avait été offerte pour toute information permettant sa capture.

«El Chapo» avait été blessé à la jambe et au visage lors d'une opération des autorités mexicaines qui avait essayé de le capturer en octobre dans l'État de Sinaloa. Il avait réussi à prendre la fuite.

Joaquin «El Chapo» Guzman a été un simple paysan qui cultivait de la marijuana avant de devenir l'un des hommes les plus riches de la planète, et des plus recherchés.

Spécialiste des tunnels secrets, Guzman en fait construire des plus ou moins sophistiqués pour acheminer la drogue aux États-Unis ou échapper à la police. On en retrouvera un dans sa propriété de Culiacan dissimulé sous une baignoire amovible qui lui permettra d'éviter de justesse son arrestation.

Après une première arrestation au Guatemala en 1993, il avait été envoyé à la prison mexicaine de haute sécurité de Puente Grande, dans l'État de Jalisco, d'où il s'était évadé de manière rocambolesque, caché dans un panier de linge sale en 2001.

Reprenant la la tête du cartel de Sinaloa, il en fait en quelques années l'organisation criminelle la plus puissante du Mexique et n'hésite pas à éliminer ses rivaux.

Guzman avait ensuite été arrêté en février 2014 à Mazatlan, après 13 ans de cavale, avant de s'évader une nouvelle fois en juillet.

C'est le criminel «le plus intelligent et avec la meilleure capacité de réaction» qu'ait eu à affronter la justice, selon le défunt superprocureur mexicain José Luis Santiago Vasconcelos.

Des champs de mari à la tête du cartel

Né le 4 avril 1957 à Badiraguato dans l'État de Sinaloa, au nord-ouest du Mexique, «El Chapo» abandonne l'école en fin de primaire pour travailler dans les champs de marijuana du Sinaloa, berceau des principaux «capos» mexicains de la drogue. C'est dans les années 80 qu'il entame véritablement sa carrière dans le crime organisé, au service du parrain du cartel de Guadalajara, Miguel Ángel Félix Gallardo. L'une des premières tâches du trafiquant est de nouer des contacts avec des cartels colombiens, afin d'alimenter en cocaïne les États-Unis, l'Europe et l'Asie. Après l'arrestation de Gallardo en 1989, ses lieutenants se répartissent ses territoires et «El Chapo» s'établit dans le nord-ouest du Mexique, où il fonde avec d'autres le cartel de Sinaloa. De nombreuses légendes et rumeurs entourent son personnage, notamment une opération de chirurgie esthétique faciale. On dit aussi qu'il aurait eu trois ou quatre femmes, tout en lui prêtant la paternité de 10 enfants.  AFP

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer