Un bris à la grande échelle force une famille à sauter du quatrième

Les victimes ont été conduites à l'hôpital après... (Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur)

Agrandir

Les victimes ont été conduites à l'hôpital après avoir fait une chute de près de 30 pieds.

Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un incendie aurait pu être fatal pour une famille de deux adultes et un enfant, obligés de sauter par eux-mêmes d'une fenêtre de leur logement du quatrième étage. Les pompiers étaient incapables de les sauver en raison d'un bris à la grande échelle. L'événement fait l'objet d'une enquête.

«On veut une échelle tabarnak.» «Vite.» Ce sont le premières paroles entendues d'une vidéo amateur d'un peu plus de deux minutes dans laquelle on voit les trois occupants, prisonniers des flammes, sauter d'une hauteur entre 25 et 30 pieds. L'incendie avait pris naissance peu avant 5h dans l'édifice de 24 logements du 4220, des Cyprès, dans Charlesbourg.

Une famille saute du 4e étage pour échapper au feu

On ne sait pas qui parle dans la vidéo. Peut-être les sauveteurs au pied de l'immeuble ou les membres de la famille pris dans l'appartement, ayant de plus en plus de difficulté à respirer. Chose certaine, on sent la tension qui règne pendant que le feu fait rage. On voit d'ailleurs des flammes sortir de la porte-fenêtre. À gauche de l'édifice, on aperçoit le camion échelle dont l'échelle a refusé de se déployer.

Les pompiers sont intervenus rapidement puisque la caserne est située dans la rue voisine. N'eût été le bris à l'échelle, on peut penser que la famille n'aurait peut-être pas été obligée de se jeter dans le vide. Une hypothèse que ne peut valider le service des incendies.

«Quand les pompiers sont arrivés, les gens étaient déjà près de leur fenêtre et cherchaient leur air. Est-ce qu'ils ont sauté à cause du ralentissement des manoeuvres? On ne le sait pas encore», explique le pompier Jean-François Daigle.

Le service des incendies de la Ville de Québec a ouvert une enquête administrative pour comprendre ce qui s'est passé. «Le camion est au garage pour subir des expertises. Il se peut aussi qu'on l'envoie à l'externe si c'est nécessaire. Les équipements sont vérifiés sur une base fréquente», ajoute le pompier.

Des citoyens modèles

Jules Harvey-Lacroix fait partie des courageux qui ont... (Collaboration spéciale Steve Jolicoeur) - image 6.0

Agrandir

Jules Harvey-Lacroix fait partie des courageux qui ont porté secours aux locataires de l'immeuble.

Collaboration spéciale Steve Jolicoeur

«J'ai entendu l'alarme et je suis sorti dehors. J'ai vu qu'il y avait de la boucane et je suis rentré en dedans pour cogner aux portes et faire sortir les gens.» Jules Harvey-Lacroix réside au 4220, rue des Cyprès. Il est l'un de ceux qui ont porté secours aux locataires de l'immeuble.

«Quand je suis arrivé au 406, j'ai vu qu'il y avait des cernes noirs sur le bord de la porte. C'est dans cet appartement que se trouvaient trois membres de la famille qui ont sauté de leur fenêtre. J'ai pioché, pis j'ai pioché, poursuit-il. Je n'entendais rien à part l'alarme.» Comme il n'obtenait aucune réponse des occupants, il a poursuivi sa tournée des étages.

Une fois retourné à l'extérieur, M. Harvey-Lacroix apprend que les locataires du 406 ne sont toujours pas sortis. «Je suis remonté en haut avec celui que je présume être le fils du concierge. À deux, on a essayé de défoncer la porte», relate-t-il.

Impuissants à faire céder la serrure, les deux hommes ont dû faire un choix déchirant. «Avec la boucane noire, après une vingtaine de "pofs", j'ai regardé le fils du concierge et je lui ai dit : "Là, on s'en va, sinon c'est nous autres qui tombons."» Heureusement, ils ont croisé les pompiers qui montaient au moment où ils sortaient de l'immeuble.

Le sinistre a causé pour des centaines de... (Collaboration spéciale Steve Jolicoeur) - image 7.0

Agrandir

Le sinistre a causé pour des centaines de milliers de dollars en dommages. 

Collaboration spéciale Steve Jolicoeur

Simultanément, des résidents et des pompiers assistaient à la scène de la chute derrière le bâtiment. On connaît le reste. Les victimes ont été conduites à l'hôpital. On ne connaît pas la nature de leurs blessures, mais on ne craint pas pour leur vie.

Le sinistre a causé pour des centaines de milliers de dollars en dommages. Le feu a été circonscrit au logement 406. Des logements voisins ont été endommagés par l'eau. La plupart des locataires devaient pouvoir regagner leur appartement mercredi. Les enquêteurs tentent encore de déterminer la cause du sinistre.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer